RC Lens : Gervais Martel a-t-il été contraint de démissionner ?

Selon Jean-Guy Wallemme, Gervais Martel n’aurait jamais accepté de quitter de son plein gré la présidence du RC Lens.

La semaine dernière, Gervais Martel a annoncé qu’il quittait la présidence du Racing Club de Lens. Il reste au club en tant que président du conseil d’administration mais il n’aura plus aucun pouvoir décisionnaire sur la politique sportive. Une décision prise en son âme et conscience ou la conséquence d’un coup de pression de l’actionnaire majoritaire Solferino ? L’ancien capitaine et entraîneur des “Sang et Or”, Jean-Guy Wallemme est persuadé qu’il s’agit de la deuxième option…

A lire aussi : Tous les articles du RC Lens

“ J’ai du mal à croire qu’il ait accepté de partir de lui-même, je pense que la décision vient d’au-dessus, ou alors il ne se met en retrait qu’en apparence, il garde une certaine influence, a-t-il  déclaré à So Foot. Avec Éric Sikora, parmi les gens qui ont fréquenté le club récemment, je suis l’un des rares à avoir connu le président d’avant Martel (Jean Honvault). Je suis donc bien placé pour dire qu’il y a beaucoup apporté.

L’une de  ses grandes réussites est d’avoir su faire confiance aux gens qui partageaient ces valeurs, comme moi pour faire remonter l’équipe en Ligue 1, ou Éric Sikora aujourd’hui pour sauver le club. Il n’a que 62 ans, mais on voit qu’il est marqué par le poids du stress, des responsabilités… Et dans l’affaire Mammadov, beaucoup seraient partis en courant, lui a fait face et assumé autant qu’il le pouvait. À l’image du Gervais Martel que j’ai toujours connu, à se saigner pour son Racing Club de Lens, à faire le maximum…”

R.N.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001