RC Lens : Gervais Martel évoque ses relations fortes avec les « Sang et Or » sénégalais

true

Ancien président du RC Lens, Gervais Martel a parlé des relations spéciales qu’il a entretenues avec les joueurs sénégalais tout au long de son mandat.

Au début des années 90, quand le Racing Club de Lens a fait son retour en Première division sous l’impulsion des Roger Boli et autres  Jimmy Adjovi-Boco parlait des nouvelles « gueules noires » artésiennes, référence au passé minier de la région. Depuis quatre décennies, le RCL a écrit une belle histoire avec le continent africain.

A lire aussi : Tous les articles du RC Lens

Son ancien président Gervais Martel, qui vient de se rapprocher du club Avenir de Dakar, a évoqué pour l’Agence de Presse Sénégalaise les liens forts qui l’ont uni aux Lions de la Teranga. Ainsi, au sujet du très volcanique El-Hadji Diouf, il a expliqué : « En fait, nul n’est parfait et moi j’ai su lui parler et il a su bien me rendre mon amour pour lui. Avec lui, je n’ai eu que de la joie et on s’appelle encore jusqu’à nos jours ».

Papa Bouba Diop ? « Un super mec ». Ferdinand Coly ? « Un mec en or, super intelligent et très réfléchi. Un mec droit, toujours respectueux ». Le regretté Jules Bocandé ? « Une personne à l’humanité incroyable, un super professionnel qui prenait de son temps pour venir encourager les plus jeunes footballeurs, c’était un seigneur. »

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001