RC Lens : Kakuta, Medina, Fofana... les dessous savoureux du Mercato 
par Bastien Aubert

RC Lens : Kakuta, Medina, Fofana... les dessous savoureux du Mercato 

Le directeur général du RC Lens Arnaud Pouille a livré quelques anecdotes sur le mercato opéré par le club artésien cet été. Croustillant.

Le RC Lens a fait feu de tout bois au mercato. Cet été, pas moins de neuf recrues se sont succédé à la Gaillette pour le plus grand bonheur des supporters locaux. Pourtant, ce total était tout sauf prévu par les dirigeants du club artésien au départ. Selon L’Équipe, ces derniers avaient en effet confié aux joueurs après la montée leur intention de recruter un joueur par ligne, pas plus, pour renforcer un groupe qu’ils savaient juste pour la L1. 

« Petit à petit, parce qu’on sait qu’on part de loin, qu’on a un président ambitieux et qu’il y a eu des interactions dans certains dossiers, on a recruté plus qu’on ne l’envisageait », résume Arnaud Pouille. Dans ce nouveau paysage, le gros coup se nomme Seko Fofana, acheté 10 M€ à l’Udinese, dont 1,5 M€ d’indemnité variable. « C’est notre investissement le plus important mais il n’était pas prévu, explique le directeur général du RC Lens. Il était tout en haut de nos listes mais on le pensait inatteignable. Et puis le joueur voulait venir, le président était prêt à investir et il ne fallait plus hésiter. Vu la concurrence, on l’a payé au plus juste prix. »

« Kakuta, ça fait trois ans que tout le monde me parle de lui »

Loïc Badé, seulement sept matches de L2 la saison passée avec Le Havre, était suivi par le RC Lens depuis juillet 2019. Il était en fin de contrat en Normandie et avait donné son accord très tôt, même pour jouer en L2. « Loïc avait été tellement bon contre nous, en janvier dernier (22e journée, 0-0). On l’avait pris plein fer, comme on dit », se souvient Pouille. Et Medina, le défenseur central gaucher argentin ? « Quand on me demande ce qu’on a fait le soir de la montée en L1, répond le dirigeant lensois, c’est simple, on a regardé des montages vidéo de Medina toute la soirée. »

Enfin, la cerise sur le gâteau n’est autre que Gaël Kakuta, prêté par Amiens et formé au RC Lens, qu’il a quitté en 2007. « Gaël est parti il y a treize ans, et moi, qui ne suis là que depuis 2017, ça fait trois ans que tout le monde me parle de lui, poursuit Pouille. Il est parti trop vite, il y a un côté spécial à le voir revenir. »