RC Lens : le Gazélec laisse un souvenir très mitigé à Philippe Montanier

RC Lens - Mercato : de nouveaux indices sur la recrue tant attendue ce jeudi

L’entraîneur du RC Lens Philippe Montanier a tenu son point presse avant le match contre le Gazélec Ajaccio lundi en clôture de la 29e journée de Ligue 2 (20h45). 

Le RC Lens est relancé vers le haut du tableau de Ligue 2 et entend poursuivre son renouveau à Ajaccio face au Gazélec lundi soir en clôture de la 29e journée de Ligue 2. Une équipe qui laisse de mauvais souvenirs aux Sang et Or puisque c’est après leur large succès face à l’équipe corse (5-0) qu’ils ont commencé à tirer la langue fin 2018.

« Il faut gagner à Ajaccio, outre le match Lorient-Brest. On verra les conséquences à l’issue de la journée, a-t-il affirmé en conférence de presse. Le 5-0 contre le Gazélec est à la fois un bon et un mauvais souvenir car c’est après que cela n’a pas été. Le Gazélec se bat pour sa survie, c’est compliqué de jouer sur son terrain même si cela se joue à la loyale. Ce sera difficile ! »

Le coach du RC Lens a admis que ses joueurs avaient longuement cogité après la défaite à Charlété contre le Paris FC (0-2). « Après Paris les joueurs étaient très touchés, il fallait réagir. Je pense que les joueurs ont été plus durs envers eux-mêmes que les critiques qui venaient de l’extérieur. Certains ont mal dormi, a poursuivi Montanier. On avait dit qu’on devait être dans la course en avril. Il faut qu’à ce moment là on soit dans le Top 5, qu’on gratte les places pour voir où cela nous mènera. Il est dur de se projeter 2 mois et demi à l’avance. »

Pour finir, Montanier a précisé qu’Achraf Bencharki est incertain à Ajaccio, alors qu’Aleksandar Radovanvic a repris la course et prend des cours intensifs de français. Le coach du RC Lens a jouté qu’il n’y aurait pas de match amical pendant la trêve internationale.

JP