RC Lens – Le Havre (0-0) : les Sang et Or ratent le coche à Bollaert, l’analyse

Incapable de battre Le Havre (0-0), le RC Lens a laissé filer deux points précieux à Bollaert dans la course à la montée en Ligue 1. Décryptage.

Affluence record, mauvais coup comptable

Paris et Troyes qui s’étaient imposés samedi, Lorient battu et le Stade Brestois accroché, le RC Lens – qui s’était fait chiper la 5e place – se devait de gagner pour revenir à la 4e place et à cinq points de l’accessit direct en Ligue 1. Devant plus de 33 000 supporters (record de la saison), les joueurs de Philippe Montanier ont raté le coche, ne confirmant pas leurs dispositions du moment à domicile.

La charnière expérimentale a souffert

Contraint d’aligner une charnière centrale expérimentale avec Jean-Kévin Duverne et Saif Tka du fait de l’absence de Modibo Sagnan légèrement touché, le Racing a souffert défensivement en début de match. Mieux par la suite, la défense nordiste a manqué de se faire surprendre sur une frappe de Fontaine détournée par Duverne et que Jean-Louis Leca a dû claquer sur sa transversale (63e). Le match est quand même devenu plus simple pour l’arrière garde artésienne suite à l’exclusion de Youga (71e).

L’attaque a déçu

Offensivement, le Racing a déçu. En pointe, Grejohn Kyei s’est demené sans jamais trouver la faille. Derrière lui, il s’est retrouvé un peu abandonné. Sorti sous les sifflets, Walid Mesloub n’est que l’ombre du meneur de jeu qu’il était en début de saison. Souleymane Diarra a été fantomatique à tel point qu’on n’a pas compris pourquoi Philippe Montanier l’avait privilégié par rapport à Mounir Chouiar. A l’exception d’un bon coup-franc détourné sur le poteau par Thuram, Yannick Gomis n’a pas non plus réalisé un grand match. Malheureusement, les remplaçants (Chouiar, Bencharki, Ambrose) n’ont pas fait mieux malgré une quadruple occasion sur la fin (86e).

Arnaud Carond