RC Lens – Mercato : Fortes fait une grosse autocritique et évoque son avenir

true

On ne peut pas accuser Steven Fortes (RC Lens, 28 ans) de donner dans la langue de bois. Revenant sur les polémiques de fin de saison dans la Voix du Nord, le défenseur ne s’est pas caché.

Sur la fin de saison 2019-20, Steven Fortes s’était un peu retrouvé pris en grippe par les supporters du RC Lens. Il faut dire que le Cap-verdien, qui revenait tout juste d’une longue blessure, avait commencé très fort l’année avec une polémique sur le brassard de capitaine, lui qui en était le détenteur en début de saison et qu’il avait donné l’impression de revendiquer à son retour.

A lire aussi : Tous les articles du RC Lens

La polémique du capitanat, le premier souci

« Je disais juste que j’étais capitaine avant ma blessure. Et que si le coach ne m’avait pas parlé d’un changement de capitaine, c’est que j’allais le rester à mon retour. Pas que je voulais absolument le brassard », a-t-il défendu, éludant tout malaise avec Guillaume Gillet, qui l’avait supplé dans ce rôle. D’ailleurs, Fortes a très bien vécu sa destitution avec le changement de coach : « Quand Franck Haise m’a retiré le brassard, avant le match au Paris FC, il n’y a pas eu de souci. Il m’a expliqué sa position. Aucun souci. Fin de l’histoire ».

« Tchokounté, c’était Neymar ! J’ai été zéro »

L’ancien Toulousain s’était aussi retrouvé attaqué sur ses performances en début d’année 2020. Des critiques qu’il comprend très bien après son naufrage face à Caen (1-4) mais moins sur d’autres matches : « Caen, c’est le pire match de ma vie. J’avais l’impression d’avoir perdu tout mon foot, que Tchokounté, c’était Neymar ! J’ai été zéro. J’assume. Si on s’arrête sur ces prestations-là, on peut penser que j’ai été nul toute la saison. Mais ce n’est pas le cas ». Comprenant les mots très durs de son président Joseph Oughourlian en tribune ce jour-là, Steven Fortes ne s’est pas reconnu : « Les spectateurs devaient se dire que l’équipe était vraiment nulle, mais que Steven Fortes était encore pire. Leurs critiques à mon égard étaient légitimes ».

Il va se battre pour regagner sa place

S’il s’est arrêté avant la crise du Covid-19 sur une période de moins bien, Fortes ne se voit pas renoncer aux Sang et Or pour autant : « J’ai ma tête ici. Je n’ai effleuré la L1 que quelques matchs avec Toulouse. Sans manquer de respect au Téfécé, vivre la L1 à Lens, ce sera autre chose. Les dirigeants m’ont dit qu’ils comptaient sur moi. Ils ne m’ont rien promis d’autre. Je sais qu’il va falloir me battre pour être titulaire. Je sais aussi que le joueur que j’étais face à Caen ne peut pas prétendre à ça. Mais je compte relever le défi pour aider l’équipe en L1 ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008