RC Lens – Mercato : un premier joueur s’interroge sur son avenir après la grogne des supporters

Touché par les attaques des supporters du RC Lens lundi, Brice Dja Djédjé n’hésite pas à repenser ses plans d’avenir.

« Battez vos adversaires au lieu de battre vos femmes ». A l’instar de Nicolas Douchez, Brice Dja Djédjé en a pris plein la tête de la part des supporters lundi lors de RC Lens – Bourg-en-Bresse (0-1). Ce jeudi en conférence de presse, l’intéressé ne s’est pas défilé et il a reconnu sans peine avoir mal vécu l’épisode de la banderole.

« Des insultes vraiment méchantes »

« Je l’ai vue en première période. C’est vrai que ça fait mal, d’autant plus qu’il y avait ma famille dans les tribunes. Des supporters ont aussi sorti des insultes vraiment méchantes sur ma famille C’est surtout ça qui m’a touché », déplore l’international ivoirien qui préfère cependant tourner la page : « Il faut pardonner et je ne suis pas là pour accabler les supporters qui m’ont insulté, le plus important aujourd’hui c’est de les avoir avec nous, pas contre nous ».

« Moi, je ne bats pas ma femme »

Estimant n’avoir rien à se reprocher dans l’histoire, Dja Djédjé déplore néanmoins qu’on se serve de ce fait extrasportif pour le tacler : « Moi, je ne bats pas ma femme. Nous nous sommes engueulés dans la rue, certains passants ont appelé la police pour envenimer les choses, ça ne veut pas dire que je la bats. C’est parce que je suis footballeur professionnel que ça a pris une ampleur pas possible. Ça fait des années que je suis avec ma femme et elle est toujours dans les tribunes. C’est pour ça que je ne m’attarde pas dessus. Il n’y a que ma famille qui sait. Le problème, c’est que ma femme n’a jamais voulu porter plainte. »

Un avenir remis en question

Prêté par Watford avec option d’achat, Brice Dja Djédjé ne sait plus trop quoi penser concernant son avenir : « Ce sont des choses qui laissent à réfléchir. J’ai toujours eu l’envie de revenir ici malgré que j’ai 2 ans de contrat à Watford. Aujourd’hui je réfléchis beaucoup par rapport à ce qu’il s’est dit lundi sur ma famille. Je trouve ça assez méchant. Après, nous joueurs, on est de passage, eux seront toujours là et encourageront toujours, l’important est de soutenir les joueur malgré la situation du club », a-t-il ajouté dans des propos relayés par Lensois.com.

Arnaud Carond