RC Lens : sa première à Bollaert, capitanat… Franck Haise avait des choses à dire

true

Nouveau coach du RC Lens, Franck Haise était face aux médias ce vendredi pour évoquer sa première à Bollaert lundi soir face à l’US Orléans. Morceaux choisis.

Le point santé

« On a tout le monde sur le terrain. Simon Banza est suspendu, y encore des petites interrogations de protocole sur HaÏdara, il a aussi été un peu malade, il a repris aujourd’hui. Gaëtan Robail a repris l’entraînement collectif ce matin ».

A lire aussi : Tous les articles du RC Lens

Sa première à Bollaert

« Après Paris, on a rapidement switché vers la préparation du match contre Orléans. Je suis très content de m’installer sur le banc à Bollaert. A nous d’insuffler de l’énergie pour que le public nous accompagne. Il nous appartient de faire le premier pas ».

Des craintes avant cette première ?

« Si je crains de jouer devant le public lensois ? Ah non, être à Bollaert, c’est tellement positif ! Mais c’est toujours à nous de faire pour les emmener avec nous, c’est notre job, on doit donner le maximum. Finir second, ce sera important à la fin du championnat. Ce qui comptait etait de faire un bon premier match avec le groupe au PFC et si possible de le valider avec des points. Je ne suis pas du tout sur des calculs de nombre de points à obtenir pour la montée. Maintenant c’est Orléans et se donner les moyens de prendre les 3 points ».

Sur l’état d’esprit à insuffler

« A Paris, on a vu un état d’esprit avec l’envie de faire les efforts ensemble, de défendre ensemble, haut ou moins haut par moment. Le fait aussi de subir aussi peu d’occasions, 2 tirs, 0 cadré, c’est rare, ça montre les efforts des 14. C’est très positif. Il y a des choses à améliorer dans la variété de nos sorties de balle même s’il y a eu un léger mieux ».

Sur l’adversaire Orléans

« On a vu Orléans, il y a déjà eu un 1er changement d’entrainement, cela créé presque toujours une dynamique un peu différente mais on s’attache d’abord à travailler sur nous. Il n’y a pas d’équipes loin du niveau et Orléans a des joueurs de qualité dans toutes ses lignes ».

Sur ses choix offensifs

« Simon (Banza) est suspendu mais il y a d’autres profils de valeur pour permettre d’autres associations si on continue de jouer à 2 attaquants. Robail avec son activité, ses facultés, peut jouer dans ce système à plusieurs postes. Après ce sont des questions d’associations ».

Sur son changement de capitanat

« Cahu, avec l’expérience qu’il a, la maturité, son nombre de matches de très haut niveau, c’est presque naturel. Ce que j’aime chez lui c’est qu’il ne parle pas pour ne rien dire. Steven et Guillaume sont aussi de très bons capitaines. On a des joueurs qui ont un vrai vécu dans le vestiaire. Je serai fou de ne pas utiliser leur expérience ! Comment l’a pris Steven Fortes ? Je pense qu’il y avait aussi un besoin de se recentrer sur la performance, puis pour Yannick, je pense que ça peut aussi l’aider à progresser concernant la relation à l’arbitrage ».

Sur le rôle d’Alou Diarra à ses côtés

« Alou Diarra est l’adjoint terrain. Aymen Djedidi et Vincent Lannoy adjoints entraînement. Thierry Malaspina est l’entraîneur des gardiens. Pour Alou, il a une proximité avec les joueurs car sa carrière ne s’est pas arrêté il y a longtemps et il a joué dans de très grands clubs avec une humilité exceptionnelle. Il transmet des valeurs de travail ».

Sur son remplacement par Yohan Demont en National 2

« Yohan Demont est quelqu’un d’entier, d’engagé, qui veut emmener son groupe vers le haut. Il se forme au club, il a été mon adjoint en N2, il était numéro 1 en U17 et en N2 il a une belle opportunité. Je ne vais pas lui donner de consigne particulière au niveau de l’équipe de N2. Il connait les joueurs et va mettre sa touche, ce sera très bien comme ça ».


Retranscription : compte Twitter du RC Lens et Lensois.com.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008