RC Lens : un retour au premier plan pour Gervais Martel ?

true

Ancien président emblématique du RC Lens, Gervais Martel se dit prêt à donner un coup de main au football français si ce dernier l’estime utile.

Le football français ne montre pas une cohérence démesurée depuis le début de la crise sanitaire. Les tiraillements enfantés par le Covid-19 ont éclaboussé la scène médiatique, entre ceux qui défendent leurs intérêts personnels et tous les autres. 

A lire aussi : Tous les articles du RC Lens

Spectateur attentif de cette débâcle scénarisée en public, Gervais Martel a mal à l’union sacrée qu’il a toujours essayé de prôner lorsqu’il se trouvait à la présidence du RC Lens. Pour tenter de renouer le dialogue, il se dit prêt à reprendre du service. « Si je peux être encore utile… », a-t-il ainsi glissé dans les colonnes du Parisien, chez qui un seul dirigeant rassure : le président de la FFF. 

« Il va falloir que la solidarité coule dans les veines »

« Heureusement que le football français a Noël Le Graët parce qu’il n’y a plus de température : il y en a à 41 degrés, d’autres à 35, certains qui ne la prennent pas et disent n’importe quoi, fustige Martel. La solidarité, ce n’est pas que l’affichage ou pour applaudir à 20 heures à la fenêtre. La solidarité de façade devient insupportable. Le football français en prend plein la gueule depuis deux mois, avec des disputes secondaires par rapport à la situation du pays et de la vie des gens. Il va falloir que la solidarité coule dans les veines et soit inscrite dans les textes, concrètement. »