par julien.demets

VA - Sanchez : "Il faut absolument un remplaçant à Cohade"

Victorieux hier soir à Troyes sur un but contre son camp de Rincon (0-1, 1ère j.

Victorieux hier soir à Troyes sur un but contre son camp de Rincon (0-1, 1ère j.), Valenciennes a d’ores et déjà égalé son nombre de victoires à l’extérieur de 2011-2012 (1 victoire, 4 nuls, 14 défaites). L’entraîneur hennuyer Daniel Sanchez ne s’en gargarise pas et attend toujours des remplaçants à Renaud Cohade et Carlos Sanchez. Pour le moment, la situation tarde à se décanter.

Daniel, pour son premier match de la saison à l’extérieur, votre équipe a déjà fait aussi bien que l’année dernière…

Daniel Sanchez : Oui, au moins, ça c’est fait. On nous parlera peut-être moins de nos parcours à l’extérieur. Maintenant, il ne s’agit que d’un premier match. Il en reste beaucoup et il faudra aller chercher d’autres points à l’extérieur. Ce n’est pas parce que nous en avons gagné un que nous avons réglé tous nos problèmes. Ce sont trois points intéressants et importants qui permettent d’avoir plus de confiance aussi. Ce qui nous permettra peut-être d’élever notre niveau de jeu du point de vue de la conservation et de l’utilisation du ballon.

Votre équipe a dû faire sans Renaud Cohade ni Carlos Sanchez, partis à l’intersaison. Qu’en avez-vous pensé ?

C’est une équipe qui s’est accrochée. On a bien vu sur les deux mi-temps que nous avons eu des hauts et des bas. Il y a eu des moments plus difficiles car, à un moment donné, on a eu du mal à conserver le ballon ou à bien l’utiliser. On sait très bien que nous n’avons pas dans notre effectif le remplaçant de Renaud Cohade. Il nous faut absolument ce joueur qui va nous amener un « plus » et bonifier l’équipe. Ce joueur, il faut que nous l’ayons le plus rapidement possible.

« On ne peut pas avoir de délai prévu »

Peut-on espérer que la situation se débloque dans le sens des départs et donc des arrivées dans les jours qui viennent ?

On ne maîtrise pas cela. Tout dépend de l’offre et de la demande. Pour le moment, nous n’avons pas vraiment d’offres concrètes. Ça peut évoluer en 24 heures comme ça peut attendre encore deux semaines. On ne peut pas avoir de délai prévu.

Revenons au match à Troyes. Psychologiquement, les trois points font du bien…

Bien sûr. Mais il n’y a pas de quoi se gargariser. Nous avons été réalistes et ces trois points nous font du bien sur tous les plans. Ça va nous permettre de préparer le prochain match face à Nice avec sérénité et confiance. Pour autant, il n’y a rien de fait et je ne tire aucune conclusion particulière de ce match face à Troyes. Le constat est que nous avons pris trois points. Ça, c’est quelque chose de réel. Pour le reste, la saison est encore très longue.

Qu’avez-vous aimé et moins aimé sur ce match ? Les « plus », les « moins » ?

J’ai aimé la solidarité et l’abnégation de mon équipe face à une bonne équipe de Troyes. Ce que j’ai un peu moins aimé, ce sont nos pertes de balles. Ça coupe nos actions trop tôt. Une mauvaise passe, une passe pas dans le bon tempo, ça permet à l’adversaire de récupérer le ballon trop vite et de nous mettre en difficulté. De ce point de vue là, il faut élever notre niveau de jeu.

Propos recueillis par Olivier Maillard, au stade de l’Aube, à Troyes

Retrouvez également l’actualité de Valenciennes sur VAFC Power.

 

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

L’entraîneur hennuyer Daniel Sanchez réclame toujours des remplaçants à Renaud Cohade et Carlos Sanchez. La situation tarde à se décanter.

julien.demets
Rédacteur
julien.demets

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.