Dijon FCO - LOSC (0-2) : le duo turc a fait des merveilles, David retombe dans ses travers
LOSC Credit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
ANALYSE

Dijon FCO - LOSC (0-2) : le duo turc a fait des merveilles, David retombe dans ses travers

À Dijon, le LOSC a tenu son rang de leader face à Dijon, lanterne rouge, (0-1). Les Dogues continuent leur marche en avant malgré des soubresauts à la gouvernance.

Sur le terrain, le LOSC est imperturbable. Alors que le club est en instance d'être cédé par Gérard Lopez, les hommes de Christophe Galtier ont assuré l'essentiel en venant à bout de Dijon, lanterne rouge, grâce à des réalisations de Yazici (18e) et Weah (90e+3). Avec ce succès de plus, les Nordistes ont conforté leur place de leader au classement. Yazici et Celik ont flambé, quand David est retombé dans ses travers. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU LOSC

Yazici, une prestation de haut vol

En début de saison, il était l'homme de la Ligue Europa, avec en mémoire son triplé à San Siro, face à l'AC Milan. Mais depuis, le Turc a confirmé ses bonnes dispositions en Ligue 1. Encore aujourd'hui, l'ex-élément de Trabzonspor a été intouchable dans un poste de faux numéro neuf. Pas toujours sur le bon tempo avec Jonathan David, son partenaire d'attaque, qui n'a pas été en verve, Yazici a montré une bonne connexion avec Bamba et Ikoné. Après avoir buté sur un impériial Raccioppi, en face-à-face (9e), le numéro 12 des Dogues a fini de près un mouvement en triangle de toute beauté initiée par André et Celik. Avec cette réalisation, il devient le deuxième meilleur buteur du LOSC en Ligue 1 (5 buts), derrière Burak Yilmaz. Il cumule également deux passes décisives en championnat. Preuve s'il en fallait, qu'en plus de l'Europe, Yazici rayonne désormais sur la Ligue 1. Seule fasse note de sa soirée, sa sortie en raison d'une blessure à une fesse (84e). 

 

Celik, le revenant

À droite de la meilleure défense de Ligue 1, Zeki Celik a été moins en vue que la saison passée depuis le retour de la Ligue 1. Après avoir digéré son faux-départ, le latéral droit reprend le rythme. Ses qualités offensives ont fait des merveilles sur la pelouse de Gaston-Gérard. À la réception d'un ballon en profondeur d'André, il a trouvé, d'un centre en retrait subtil, son compatriote Yazici, pour l'ouverture du score. C'était sa première passe décisive en Ligue 1. Pour continuer à lutter pour le sommet du championnat, le LOSC aura bien besoin de compter sur son international turc. 

 

David, un nouveau jour sans

Si son comparse d'attaque a flambé, Jonathan David a traversé son match comme une ombre. En première période, il aurait pu donner un avantage plus conséquent à son club. Mais, comme à l'accoutumée depuis sa venue du côté de Pierre-Mauroy, l'international canadien a fait preuve de maladresse. En crise de confiance, il a manqué son contrôle alors qu'il allait se présenter face à Raccioppi (10e). Quelques minutes plus tard, bien lancé par Yazici, il s'est trop excentré dans son duel face au gardien dijonnais. Au final, sa frappe, en bout de course, a été tranquillement stoppée. Son début de seconde période n'a pas convaincu Galtier, qui l'a remplacé par Yilmaz (58e).Alors que ses concurrents flambent (Yilmaz, Yazici, Bamba) et que certains reviennent en forme (Ikoné), Jonathan David est en train de consumer son crédit. Le joueur le plus cher de l'histoire des Dogues n'a pas encore justifié son prix (30 millions d'euros) et demeure en pleine adaptation.