LOSC : Reims, Armand, Mediapro... Galtier passe à table
Christophe Galtier (LOSC)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONFÉRENCE DE PRESSE

LOSC : Reims, Armand, Mediapro... Galtier passe à table

L'entraîneur du LOSC Christophe Galtier était en conférence de presse à deux jours de la réception du Stade de Reims (dimanche, 17h).

Christophe Galtier a d’abord évoqué le Stade de Reims, qu’il craint tout particulièrement. « Reims est toujours difficile à jouer, très bien organisé, a-t-il débuté. Même si leur jeu est bien identifié, c’est très compact. C’est un bloc défensif qui se projette avec de bonnes transitions. Ils ont l’un des meilleurs buteurs en attaque. Il faudra être très vigilant. Il faudra mettre plus de rythme et de consistance dans notre jeu car ils sont encore plus difficiles à jouer loin de chez eux. Renato Sanches ? Il est apte à démarrer. Il est disponible donc c’est possible qu’il démarre le match de dimanche. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU LOSC

Armand n’est pas là pour travailler sur le recrutement

Le coach du LOSC a ensuite été interrogé sur l’arrivée de Sylvain Armand au poste de coordinateur sportif. « Le président a l’habitude de travailler avec Sylvain, je trouve normal qu’il s’en entoure, a-t-il ajouté. Il m’avait demandé de rencontrer Sylvain pour échanger. Je l’ai rencontré un peu plus d’une heure et nous avons échangé sur les besoins. C’est un atout supplémentaire, il n’est pas là pour travailler sur le recrutement. Il n’a pas d’intervention sur l’aspect technique. Il a découvert le poste à Rennes, c’est très intéressant. A nous de l’intégrer rapidement dans notre mode de fonctionnement. C’est un poste important pour mettre de l’huile dans les rouages, pour que les règles de vie soient respectées, avec une relation avec les joueurs. Il devra veiller à que tout ce qui est important pour l’équipe fonctionne bien et que certaines informations venant du vestiaire remontent plus facilement. »

 

Galtier veut tout faire pour éviter l'écran noir

« Il ne doit pas y avoir d’écran noir. Ça m’inquiète, la situation sanitaire fait que les gens sont privés de beaucoup de choses. Même si on ne trouve pas d’accord, il faut faire confiance au diffuseur. Il faut que nos matches soient retransmis. Dans une vie normale, le week-end vous sortez. Là, les Français sont privés de liberté. Il reste la télévision donc mettre du sport et du football est important. »