Rémy Cabella face à BrestCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

LOSC : Cabella, Ounas, David... les tops et les flops d'un nul frustrant à Brest

En dépit d'une grande domination et d'un but refusé pour un hors-jeu très limite, le LOSC a dû se contenter d'un match nul à Brest (0-0) ce soir. Dommage car Rémy Cabella et Adam Ounas étaient particulièrement inspirés.

Zapping But! Football Club LOSC - INFO BUT! : Un nouvel arrière gauche pour les Dogues ?

Si le LOSC rétrograde à la 7e place au terme de cette 18e journée, il ne pourra s'en prendre qu'à lui-même. Car à Brest, il a totalement dominé les débats, s'est procuré de grosses occasions mais, faute de réalisme, il n'a pas su forcer le verrou breton. Une seule fois, à la 69e minute, ils y sont parvenus mais la VAR a prouvé qu'Adam Ounas était très légèrement hors-jeu au départ de l'action.

Podcast Men's Up Life
 

Cabella-Ounas, il ne manque que la finition

Au rayon des satisfactions, on nommera Rémy Cabella et Adam Ounas. Les deux techniciens ont été virevoltants, mettant au supplice à plusieurs reprises la défense brestoise. Mention spéciale à l'ancien Napolitain, auteur d'un petit pont magique suivi d'un une-deux et d'un centre précis pour Baleba sur le but refusé. Il se perd parfois dans ses dribbles mais quand il parvient, comme ce soir, à alterner intelligemment jeu collectif et action individuelle, il fait très mal à l'adversaire. Cabella, lui, a fait du Cabella, avec une vision du jeu supérieure à la normale et des ouvertures superbes. Hélas, le Corse comme Ounas ont manqué de précision dans le dernier geste.

Surtout, on se demande si leur récital n'a pas nui au rendement de Jonathan David. Le Canadien s'est rarement trouvé en position de marquer et on ne jurerait pas que c'est exclusivement grâce au bon marquage des défenseurs brestois. L'attaquant donne parfois l'impression de ne pas savoir quoi faire quand Cabella et Ounas récitent leur partition. Et quand une bonne balle lui parvient, comme dans les six mètres à la dernière minute, il envoie sa volée au-dessus des buts ! Même constat décevant pour Angel Gomes, beaucoup moins en vue que ses deux partenaires entre lesquels il évoluait. Mais le plus gros flop lillois de cette 18e journée, c'est tout simplement le résultat, ce 0-0 ne reflétant pas la physionomie d'une partie largement dominée par les Dogues.

Pour résumer

En dépit d'une grande domination et d'un but refusé pour un hors-jeu très limite, le LOSC a dû se contenter d'un match nul à Brest (0-0) ce soir. Dommage car Rémy Cabella et Adam Ounas étaient particulièrement inspirés.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.