LOSC : l’affaire Sanches victime de racisme prend de nouvelles proportions
Renato Sanches (LOSC)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SOS

LOSC : l’affaire Sanches victime de racisme prend de nouvelles proportions

Cible d'injures racistes lors du 16e de finale entre le Gazélec Ajaccio et le LOSC dimanche en Corse (1-3), Renato Sanches (23 ans) voit cette affaire prendre de l’épaisseur.

Zapping But! Football Club LOSC : le palmarès complet des Dogues

L’affaire Renato Sanches, victime d'injures racistes à Ajaccio dimanche en Coupe de France, risque fort de ne pas en rester là. « Le LOSC dénonce sans réserve les injures racistes inacceptables proférées à l’encontre de ses joueurs par plusieurs de ces individus. Le club regrette par ailleurs que ces comportements, pourtant visibles et audibles des acteurs du match, n’aient donné lieu à aucune intervention de la part des organisateurs, a expliqué le club nordiste hier dans un communiqué. Le LOSC apporte d’une part son total soutien aux joueurs victimes de ces propos et rappelle son engagement sans concession contre le racisme et plus globalement toute forme de discrimination. Afin d’aider à lutter contre de tels agissements, ce qui est du devoir de tous, toujours, le LOSC mettra à la disposition de la Fédération Française de Football et du GFC Ajaccio tous contenus utiles en sa possession pour prendre les mesures qu’ils jugeront nécessaires. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

SOS Racisme et Sportitude France vont saisir la justice

En parallèle, SOS Racisme et Sportitude France ont annoncé leur intention de saisir la justice. « SOS Racisme et Sportitude France dénoncent et condamnent de tels propos, qui auraient été tenus par une minorité de supporters, est-il écrit dans un communiqué. Ils n’ont leur place ni dans le football ni dans la société. Il est important pour nous de rappeler l’importance de s’insurger face à des comportements racistes qui ne doivent être voués qu’à disparaitre au sein du football et de la société française. SOS Racisme et Sportitude France vont saisir la justice par le biais de leur conseil Me Guillaume Traynard afin que les auteurs de ses insultes soient retrouvés et traduits devant la justice. »