LOSC : l'ombre de Luis Campos plane sur ce sprint final réussi
Luis CamposCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
FLAIR

LOSC : l'ombre de Luis Campos plane sur ce sprint final réussi

L'ancien recruter du LOSC Luis Campos a été à l'origine du recrutement de Burak Yilmaz (ex-Besiktas) et Jonathan David (anciennement à La Gantoise), en feu lors de ce sprint final.

Zapping But! Football Club LOSC : le palmarès complet des Dogues

C'est peut-être le grand soir pour le LOSC ! Si les Dogues parviennent à dévorer l'AS Saint-Etienne pendant que le PSG ne bat pas le Stade de Reims, ils décrocheront le quatrième titre de l'histoire du club. Un exploit incommensurable pour Christophe Galtier mais également pour deux dirigeants qui ne sont plus là aujourd'hui, l'ancien président Gérard Lopez et l'ex-recruteur en chef Luis Campos. L'Equipe du jour tresse des louanges à ce dernier, qui a eu le flair de recruter Burak Yilmaz (à Besitkas) et Jonathan David (à La Gantoise) l'été dernier.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Yilmaz-David, meilleur duo de buteurs du LOSC

"Au matin de cette 37e journée, il n’y a plus de match depuis belle lurette, Yilmaz et David ont gagné haut la main la bataille du meilleur duo d’attaquants. Leurs balbutiements du début de saison sont un lointain souvenir, les chiffres ont tout emporté et les vrais successeurs de Victor Osimhen (Naples) et de Loïc Rémy (Rizesport), ce sont eux. Osimhen-Rémy, c’était 20 buts et 5 passes décisives, la saison passée en L1. David-Yilmaz, c’est 27 buts et 8 passes, à ce jour, et il reste deux matches de L1 dans lesquels il est probable qu’on les voie. »

« Gloire à Luis Campos, l’ancien responsable du recrutement du LOSC, d’être allé les chercher, bravo à Galtier d’avoir insisté avec David quand ce dernier semblait se noyer, et chapeau aux deux intéressés d’avoir su se montrer aussi efficaces dans un championnat qu’ils découvraient. »

Pour résumer

Luis Campos, qui a quitté ses fonctions au LOSC en début de saison, a été à l'origine de la venue de Burak Yilmaz et Jonathan David, en feu depuis janvier.

Raphaël Nouet
Article écrit par Raphaël Nouet