LOSC : Osimhen aurait importé un variant de la Covid-19 en Italie !
Victor OsimhenCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
POLÉMIQUE

LOSC : Osimhen aurait importé un variant de la Covid-19 en Italie !

L'ancien attaquant du LOSC Victor Osimhen, aujourd'hui au Napoli, a été contrôlé positif à la Covid-19 à son retour du Nigéria pendant les fêtes. Mais il semblerait qu'il ait été infecté par un variant rarissime, très proche de l'anglais !

Zapping But! Football Club LOSC : la saison 2020-2021 des Dogues en chiffres

L'information a été beaucoup commentée en début d'année. Déjà auteur d'une première partie de saison très moyenne après son transfert record du LOSC (50 M€), Victor Osimhen a été durement sanctionné par le Napoli. La raison ? Il a contracté la Covid-19 lors de son séjour au Nigéria pour les fêtes de fin d'année, au cours son anniversaire a été fêté en grandes pompes, avec beaucoup de monde et zéro geste barrière. Depuis, la vie avait repris son cours pour l'ancien Dogue, qui tente de faire son trou au SSCN. Mais le média Il Napolista vient de faire une révélation stupéfiante.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU LOSC

Un variant africain arrivé en Europe en début d'année…

Osimhen serait le patient zéro ayant diffusé le B.1.525 en Italie ! Qu'est-ce qui permet au Napolista d'affirmer une telle chose ? La première, c'est que le laboratoire ayant eu un échantillon de ce variant du Covid est celui où les joueurs du Napoli se font tester. Ensuite, il s'agit d'un variant que l'on ne trouvait jusque-là qu'en Afrique. Enfin, les dates d'arrivée de l'échantillon au laboratoire et d'analyse correspondent au moment où Osimhen a été déclaré positif.

Les échantillons des joueurs étant anonymes, le laboratoire a bien évidemment déclaré qu'il ne pouvait confirmer l'information du Napolista. Mais il ne l'a pas infirmé catégoriquement non plus, de même que le SSCN. Le variant africain du Covid se rapprocherait de son homologue anglais, même si les scientifiques européens ont très peu d'informations sur lui. En effet, on n'en a trouvé la trace qu'en Grande-Bretagne et au Danemark récemment, ainsi qu'en Italie depuis le début de l'année…