LOSC : pourquoi les Lillois n'ont pu s'imposer face au RC Strasbourg
par Benjamin Danet
Ligue 1 (27e journée)

LOSC : pourquoi les Lillois n'ont pu s'imposer face au RC Strasbourg

Le LOSC a été contraint au match nul sur sa pelouse face au RC Strasbourg (1-1). Deux points perdus pour les Lillois mais un score de parité logique.

Zapping But! Football Club LOSC : le palmarès complet des Dogues

De l'envie, mais pas de concret

Pour ceux qui suivent avec assiduité la saison du LOSC, il a vite été une évidence que l'élimination en Ligue Europa (face aux Néerlandais de l'Ajax d'Amsterdam) avait  été digérée par les joueurs de Galtier. Vifs, appliqué et impliqués, les Lillois se sont rués en début de match sur le but strasbourgeois. Pressing haut, obsession de jouer vite et d'aller vers l'avant, le milieu de terrain et l'attaque lilloise ont montré l'exemple. Et il ne fallut que quelques mauvais choix aux abords de la surface de réparation adverse (Ikoné et Bamba notamment) pour que les Dogues ne soient pas devant au bout de quelques minutes seulement. Problème, et cela n'a guère plus à Galtier, ses joueurs ont trop souvent voulu jouer dans l'axe au lieu d'élargir (Araujo.)

Un souci avec le dernier geste

Lorsqu'une équipe pousse, mais qu'elle ne parvient pas à ouvrir le score, il est fréquent que l'adversaire du jour profite de l'aubaine. Ce qui s'est encore produit à Pierre-Mauroy aujourd'hui. Les Lillois, surpris par le but d'Ajorque (36e) auraient même pu être menés 2-0 deux minutes plus tard sans une claquette décisive de Maignan sur une tête d'Ajorque (38e). Les Lillois ont par la suite tenté de revenir, en faisant preuve du même mal qu'au cours des trente premières minutes. En s'évertuant à passer par le centre du terrain. Botman a vu sa tête détournée, Jonathan David a raté le cadre, face au but, et Ikoné a manqué de lucidité à de nombreuse reprises. A chaque fois dans le dernier geste.  

Un coup de pompe au retour du vestiaire

Les images ne trompaient pas : à chacune de ses prises de balle, alors qu'il voulait relancer et jouer vite, le gardien du LOSC, Mike Maignan, n'avait aucune solution qui s'offrait à lui. Preuve que le match retour de Ligue Europa, face à l'Ajax, et la calendrier, commençaient à peser dans les jambes. Il aura fallu attendre la 61e minute pour enfin assister au réveil des Dogues avec une percée, côté droit, et une frappe dangereuse de Ikoné, repoussée par le gardien strasbourgeois. Rien auparavant. Et surtout une kyrielle de situations favorables pour les Alsaciens qui n'en ont pas profité.

Le choix payant de Galtier

A l'heure de jeu, le technicien lillois a tout tenté. Et a donc fait entrer Weah, Xeka et Yazici pour tenter de contourner le verrou strasbourgeois. Des choix payants car ses joueurs ont enfin accumulé les occasions franches. Il y eu certes du déchet, et toujours un souci dans le dernier geste, mais c'est à force de persévérer que Fonte, sur un énième centre de André, a réussi à égaliser en toute fin de match (86e). Le LOSC n'a pas pris les trois points, mais aurait également pu ne pas en prendre. Au vu de la fatigue du groupe, et du déroulé du match, c'est assurément un point précieux de plus dans le capital des Dogues.