LOSC - PSG (0-0) : Maignan a brillé, Yazici a déçu... Les Tops et les Flops
Mike MaignanCredit Photo - Icon Sport
par La rédaction
ANALYSE

LOSC - PSG (0-0) : Maignan a brillé, Yazici a déçu... Les Tops et les Flops

Opposé au PSG, le LOSC a été un peu moins en verve par rapport aux dernières semaines. Mais, au terme de la 16e journée, les Dogues restent leader de Ligue 1.

En pleine forme depuis le début de la saison, le LOSC a été contré par un bon PSG. Dans ce choc de Ligue 1, les Parisiens auraient mérité de l'emporter tant ils ont eu des situations pour faire la différence. Mais, grâce à un Maignan en forme, les Dogues ont réussi à garder leur cage inviolée. Grâce à ce point, les hommes de Christophe Galtier retrouvent leur trône de leader de Ligue 1.  

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU LOSC

Top : Maignan, le Titi a écœuré le PSG

Dans la Voix du Nord, le joueur formé au PSG s’était mis la pression avant de retrouver son club formateur : « C'est un bon gardien Navas, non (rires) ? Mais oui, je pense que j’y aurais ma place. Ce n’est pas de la prétention, c’est juste une réponse. » Dans ce choc de Ligue 1, il a donné des actes à sa parole. Juste avant la pause, dans un gros temps fort des Rouge et Bleu, il s’est imposé devant Moise Kean (42e) et Presnel Kimpembe (45e+2). Dans les moments importants, il a également soulagé sa défense par des sorties aériennes sereines. L'international français a confirmé qu'il était un véritable leader de son équipe. Sans lui, le LOSC ne serait pas leader de la Ligue 1, au terme de la 16e journée. 

Flop : Yazici, le Turc est passé à côté

Surprise du onze de Galtier, Yusuf Yazici avait une grosse carte à jouer dans ce choc de Ligue 1. Associé à Burak Yilmaz, dans des dispositions idéales, le meneur de jeu a déçu. Dominé dans les duels, il n’a pas su se rendre disponible lorsque son équipe avait besoin de ressortir le ballon. Surtout, l’ex-élément de Trabzon a semblé souffrir physiquement par le rythme imposé par le PSG. Il a beaucoup couru dans le vide défensivement et sans peser offensivement. À la 54e minute, le Turc a réussi à battre Navas, mais il était hors-jeu de deux mètres. Comme un symbole, il n’a jamais été dans le rythme de la partie. À côté Yilmaz, Galtier cherche toujours la meilleure solution.

Flop : Galtier n’a pas trouvé de solutions

Très inspiré depuis le début de la saison, le coach des Dogues a été dominé tactiquement par Thomas Tuchel. Dès le début de la rencontre, ses joueurs ont été dominés dans l’entrejeu où les Parisiens étaient en supériorité numérique (Gueye, Rafinha et Verratti contre Soumaré et André). Ils ont souffert devant la technicité des Rouge et Bleu. Les Dogues ont été incapables de contrer les visiteurs, car ils n'ont pas été assez justes techniquement. 

Alors que son équipe était inoffensive, il a essayé de forcer les choses en sortant Ikoné et Yazici rapidement (60e), pour lancer Weah et David. Les jambes des entrants ont apporté de la verticalité, sans créer d'occasions. Alors que son équipe était émoussée physiquement, Galter saura se satisfaire d’un point, qui lui permet de retrouver la tête de Ligue 1. Malgré des remous internes, liés à la vente du club, le Marseillais garde le cap.