LOSC : son groupe, Monaco, Sanches et le racisme, Galtier avait des choses à dire
Christophe Galtier (LOSC)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONFÉRENCE DE PRESSE

LOSC : son groupe, Monaco, Sanches et le racisme, Galtier avait des choses à dire

L'entraîneur du LOSC Christophe Galtier était en conférence de presse à deux jours du choc à Monaco lors de la 29e journée de Ligue 1 (17h05).

Zapping But! Football Club LOSC : les chiffres de la saison 2020-2021 de Burak Yilmaz

Christophe Galtier était à l'instant face aux médias et ce avant le match tant attendu face à l'AS Monaco. Voici ce qu'il faut en retenir avec des propos retranscrits par Lepetitlillois.

Le groupe

"Isaac Lihadji a ressenti une douleur à l'adducteur et il est forfait pour ce match. On verra s'il se sera disponible mercredi et samedi mais ce n'est rien de grave. Je récupère Burak, qui a fait toute la semaine avec le groupe."

L'AS Monaco

"L'écart avec Monaco se joue en deux minutes, entre notre victoire dans le temps additionnel contre Marseille et la défaite de Monaco à Strasbourg (...) Il y a beaucoup de similitudes entre l'équipe de Monaco et la nôtre. Monaco a une qualité offensive et aussi un banc. Quand vous faites rentrer Golovin, Jovetic, Fabregas en cours de match... Sur un plan offensif, il y a de la qualité, comme nous, mais il y a de l'expérience sur les offensifs qui rentrent. Ben Yedder est un international français, très fort techniquement, le sens du placement et beaucoup d'autres choses. Il n'y a pas un match plus sympa que les autres à préparer. J'essaie de maintenir au maximum notre modèle de jeu mais avec des variantes par rapport à l'adversaire. On peut croire que Monaco sera plus porté vers l'avant et va essayer de nous acculer. Si l'on gagne, on aura 10 points d'avance à 9 journées de la fin, ça fait plus d'un point par match, c'est beaucoup. On ne sait pas de quoi est fait le football (...) En gagnant, je sais pas si ça condamnerait Monaco pour le titre mais ça nous conforterait. "

La semaine de travail

"De temps en temps, avoir une semaine de travail, c'est agréable (...) Ça fait du bien pour travailler sur les fondamentaux et des choses qui vont un peu moins bien quand il y a l'enchaînement des matchs."

Rappel à l'ordre

"Quand il y a un manque d'investissement contre une équipe amateur, il y a le risque de faire la Une des journaux et aussi de se déconnecter (...) On doit rester dans l'investissement et l'exigence. En règle générale, mes joueurs sont exemplaires (...) Timothy est l'exemple du joueur qui a beaucoup souffert la saison passée et là, il déborde d'énergie, de détermination, d'envie."

Les sélections nationales

"Dans cette semaine importante sur un plan sportif, je ne veux pas m'éparpiller sur le sujet des sélections. Le président est en discussions avec les fédérations sur ce qu'on peut faire."

L'affaire Renato Sanches

"Quand il y a des propos racistes, on arrête le match. Si Renato dit ça après le match, c'est qu'il y a eu des propos. Mais en l'état, je n'ai rien entendu, mon staff n'a rien entendu et j'ose espérer que l'arbitre n'a rien entendu. Donc je ne peux rien dire."