LOSC - Stade de Reims : Gourvennec incite ses joueurs à en faire plus et réclame une victoire
Jocelyn Gourvennec (LOSC)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONFÉRENCE DE PRESSE

LOSC - Stade de Reims : Gourvennec incite ses joueurs à en faire plus et réclame une victoire

Jocelyn Gourvennec a fait face à la presse à la veille du match de la 7e journée de Ligue 1 entre le LOSC et le Stade de Reims (19h).

Zapping But! Football Club LOSC : les chiffres de la saison 2020-2021 de Burak Yilmaz

C'est un Jocelyn Gourvennec loin de sa langue de bois habituelle qui s'est présenté en conférence de presse ce mardi. L'entraîneur lillois a conscience de la période très compliquée que vivent les Dogues, mise en relief par la défaite dans le derby dimanche (0-1), et il réclame un plus grand investissement à ses joueurs pour faire pencher la balance du bon côté.

Reims et ce qui manque à son équipe

« Il faut remobiliser tout le monde, il y a eu beaucoup de déception. On doit se préparer pour Reims, c’est ça qui doit mobiliser notre énergie. Onana en l’absence de Xeka ? C’est un jeune joueur, il a eu sa phase d’adaptation. Il travaille bien. Maintenant, il connaît bien notre jeu. A lui d’apporter sa fougue, son énergie. C’est ce qui nous manque un peu en ce moment. Un peu de peps, de pétillant, pour passer devant l’adversaire. Être un peu plus vivant. Ce qui nous fait défaut sur les deux derniers matches, c’est d’ouvrir le score. A chaque fois, c’est nous qui avons les meilleures situations. Si on ne le fait pas, c’est qu’il nous manque quelque chose. L’organisation est calée. On n’a rien donné à Wolfsburg et à Lens. Il reste les petites erreurs, les petits temps de retard. Il faut donc apporter un peu plus de cœur, de conviction. On est appliqués mais ce n’est pas suffisant. »

« Reims est une équipe solide. Ilan Kebbal, je l’ai connu à Bordeaux, il a bien progressé. Il a un côté créatif. Reims met beaucoup de monde à l’intérieur, elle est bonne dans les transitions. On aura besoin d’emballer le match, pour emmener le public avec nous. »

Echange-t-il avec son président sur les difficultés du moment ?

« Le président est au combat avec nous. La situation est insuffisante sur le plan comptable. On caresse la possibilité de gagner mais on ne l’a pas encore. Il nous manque la réussite et un petit truc en plus dans l’envie, dans l’enthousiasme. J’échange avec le président plusieurs fois par jour. On est en contact permanent. Il voit le travail qui est fait, il voit que l’équipe n’est pas loin de basculer. Il faut aller chercher la victoire. » Les incidents du derby « Déjà, j’ai été très peiné par ce qu’il s’est passé à Bollaert. On ne va pas au stade pour vivre ça. On a eu des supporters blessés, on espère qu’ils vont se remettre vite. Ces situations-là ne sont pas bonnes de manière générale. Ce n’est pas le foot que j’aime. »

Ikoné dans le dur

« Je trouve qu’il travaille bien pour l’équipe. C’est la base. Il a fait un gros match défensif contre Wolfsburg. Après, il est bien évident que c’est le genre de joueur qui doit faire la différence. Il doit faire nettement mieux. Il est sur le bon chemin, dans l’attitude, dans la mentalité. Pareil pour Yazici, Bamba… On a tous besoin de hausser le niveau, d’être meilleur. »

Gourvennec met la pression à ses joueurs

Jocelyn Gourvennec a fait face à la presse à la veille du match de la 7e journée de Ligue 1 entre le LOSC et le Stade de Reims (19h). L'entraîneur des Dogues a tenu à avancer après la défaite dans le derby contre le RC Lens (0-1).

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert