Jocelyn Gourvennec
Jocelyn GourvennecCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
GARDIEN

LOSC : un secteur de jeu n'inquiète plus Gourvennec

Arrivé cet été pour assumer la très lourde succession de Mike Maignan, le gardien Ivo Grbic est en train de prendre de la place dans les buts du LOSC. S'il reste perfectible, il s'améliore de match en match.

Zapping But! Football Club LOSC : la muraille Mike Maignan en chiffres

Prendre la suite d'un gardien adoré des supporters, parti dans un très grand club en laissant un titre de champion de France constitue un vrai piège. D'ailleurs, Ivo Grbic a semblé tomber en plein dedans lors de ses premiers matches au LOSC, qui n'ont pas été rassurants. Mais le gardien croate est aujourd'hui bien en place, comme l'a prouvé sa très bonne prestation face à Séville (0-0) mercredi. Si bien que ni Jocelyn Gourvennec ni son entraîneur personnel ne s'inquiètent plus pour lui.

Entraîneur des gardiens du LOSC, Christophe Revel explique dans L’Equipe : « Etre un numéro 2 qui ne joue jamais et être un numéro 1, c'est pas du tout le même travail, pas du tout la même approche psychologique et physique. Il a fallu « réinverser » ce rôle de 2 pour qu’il passe en 1, dans la charge de travail, dans la charge psychologique. Il a aussi fallu travailler physiquement : du gainage, un travail de force explosive, d’appuis, de mobilité. C’était un grand longiligne (1,95m) qu’il a fallu dynamiser. Et puis, il y a des repères à prendre avec José (Fonte), avec Sven (Botman). Parfois, il y a des incompréhensions. C’est toute une relation qu’il faut créer. »

« Ce que j’aime bien, c’est que quand il fait une erreur, il assume (il lève la main, faisant mine de s’excuser). Le gardien qui est capable de le reconnaître devant tout le stade, de dire « Pardon, les mecs », pour moi, c’est une force de caractère. »

Grbic a rassuré tout le monde au LOSC

Arrivé cet été avec la lourde responsabilité de succéder à Mike Maignan, le gardien croate Ivo Grbic a rassuré après des débuts compliqués. Mercredi dernier face au FC Séville (0-0), il a permis au LOSC de ne pas subir une nouvelle déconvenue.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet