Yusuf Yazici et Jonathan Ikoné
Yusuf Yazici et Jonathan IkonéCredit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
ANALYSE

Sparta Prague – LOSC (1-4) : les trois enseignements de la victoire des Dogues

Le LOSC a commencé de manière idéale sa campagne de Ligue Europa en venant à bout du Sparta Prague (1-4). La bande à Galtier nourrit de grosses ambitions dans cette compétition.

En déplacement sur la pelouse du Sparta Pague, le LOSC s’est facilement imposé pour ses retrouvailles avec la Ligue Europa. Après 17 rencontres sans victoire, les Nordistes n’ont fait qu’une bouchée de l’adversaire le plus faible de la poule H (LOSC, AC Milan, Celtic, Sparta Prague). Ils sauvent aussi le bilan affligeant des clubs français en Europe, cette semaine (1 victoire, 1 nul, 3 défaites). 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU LOSC

La lumière est venue de Yazici

En fin de première période, Yusuf Yazici a montré la voie grâce à une magnifique frappe, pleine lucarne (45e+1). Un but libérateur pour les Dogues et le Turc, qui est en difficulté depuis le début de la saison. À l’heure de jeu, le meneur de jeu a battu Heca de la tête, sur un centre de Bradaric (60e). En fin de rencontre, il s’est offert un triplé sur une erreur de la défense tchèque (75e). De retour d’une blessure à un ligament croisé du genou, Yazici a lancé sa saison et son aventure au LOSC. Il a fait le plan de confiance et a montré à Galtier qu'il fallait compter sur lui.

 

Le LOSC s’est fait peur

Face à une équipe largement à leur portée, le LOSC a douté. Au retour des vestiaires, un manque de concentration a coûté l’égalisation de Dockal (1-1, 47e), après un beau mouvement offensif sur le côté de Bradaric. Heureusement, Yusuf Yazici a survolé la rencontre. Pour voir loin dans cette compétition, les pensionnaires de Pierre-Mauroy devront se montrer plus consistants notamment face au Celtic, jeudi prochain. Les Écossais seront revanchards, ils ont été défaits par le Milan AC (1-3). Leader de L1, Christophe Galtier peut se satisfaire d'avoir fait des rotations avant un déplacement important sur la pelouse de Nice, dimanche. 

Jonathan David, la grosse déception

Pour cette rencontre, Christophe Galtier avait décidé de faire confiance à ses « Jonathan ». Si Ikoné a été buteur (1-3, 66e), David a été très décevant. Avec sa  qualité de percussion, l'international canadien a fait mal à la défense tchèque. Seule note positive, il a causé l'expulsion de Krejci (23e), grâce à un bon appel en profondeur. Mais, il a été très imprécis devant le but (1er, 53e, 59e). Il souffre d'un immense manque de confiance. Peu après l'heure de jeu, Galtier a décidé de mettre fin au calvaire du joueur de 20 ans, qui a rejoint le banc la tête basse. La situation commence à devenir inquiétante pour le plus gros transfert de l'histoire des Dogues. 

Pour résumer

Le LOSC a commencé de manière idéale sa campagne de Ligue Europa en venant à bout du Sparta Prague (1-4). La bande à Galtier nourrit des ambitions dans cette coupe.

Mathias Merlo
Rédacteur
Mathias Merlo