LOSC : titre, coup de gueule, son avenir... Galtier se lâche
Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
CONF DE PRESSE

LOSC : titre, coup de gueule, son avenir... Galtier se lâche

Avant la réception de Nîmes, Galtier a fait le point sur les forces du LOSC et lancé quelques messages.

Zapping But! Football Club LOSC : la muraille Mike Maignan en chiffres

Honnête et franc, les conférences de presse de Galtier ne sont jamais inintéressantes. Avant la rencontre entre le LOSC et Nîmes, le natif de Marseille a évoqué les perspectives de titre : "J'ose espérer que mes joueurs ne pensent qu'à Nîmes et pas au résultat entre le PSG et l'OL (...). Des gens peuvent penser que le match face à Nîmes sera facile mais Nîmes a beaucoup de qualités. Il reste 27 points en jeu et les écarts ne sont pas aussi importants que les gens peuvent l'imaginer. Je suis encore convaincu que Monaco peut revenir. Il y a une bagarre importante pour la C1 et une plus importante pour le titre."

Puis, le coach des Dogues a fait part de sa satisfaction de retrouver Ikoné et Yilmaz à un bon niveau de forme : « Jonathan Ikoné a retrouvé la confiance. Il était dans le doute et j'ai ma part de responsabilité par rapport aux consignes que je lui donnais. C'est sous l'attaquant qu'il est très intéressant. Le staff échange avec lui, moi aussi et il est apprécié du groupe. Quand Burak s'est blessé, il était le meilleur buteur de l'équipe. Sans lui, on a gagné en étant moins bons, moins beaux, parfois très bons (...) Burak est un repère sur le terrain et ça donne une possibilité supplémentaire dans l'animation offensive. »

Galtier a poussé un coup de gueule. Il n'apprécie pas que ses joueurs ne puissent pas rejoindre leur sélection nationale en raison d'une consigne émise par la LFP et le gouvernement : « J'ai du mal à comprendre que le gouvernement ne donne pas de dérogation à nos joueurs internationaux à l'étranger (...) On vit au même endroit, on est hyper vigilants, ils font des tests constamment et on ne leur donne pas de dérogation...  Le joueur qui joue hors CEE et qui rejoue après, il se passe quoi ? On a match perdu ? Alors qu'un autre joueur peut avoir une dérogation ? (...) Oui, je suis énervé. »

Enfin, il a évoqué son futur : « Il n'y aura pas de discussion pour mon avenir durant la trêve mais il est prévu qu'il y'en ait une avant la fin de la saison, évidemment (...) Quand on discute de l'avenir, ce qui compte ce n'est pas la volonté mais les volontés, les moyens. »

Propos retranscris par Le Petit Lillois