Orestis Karnezis
Orestis KarnezisCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ENTRETIEN VERITES

LOSC - Mercato : deal Osimhen, négociations... La nouvelle doublure de Maignan sort de l'ombre

Arrivé cet été en provenance de Naples dans le deal pour Victor Osimhen, Orestis Karnezis (LOSC) a clarifié les contours de son arrivée.

Leo Jardim prêté à Boavista, le LOSC avait besoin d'une nouvelle doublure à Mike Maignan. Un dossier que Luis Campos avait anticipé au moment des négociations avec Naples pour Victor Osimhen en faisant inclure l'expérimenté gardien grec Orestis Karnezis (35 ans) dans une transaction plus large incluant des jeunes joueurs.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Il n'a jamais eu le sentiment de servir de monnaie d'échange

A l'occasion d'un entretien au média grec Sport 24, l'ancien portier de l'Udinese est revenu sur la manière dont se sont passées pour lui les discussions : « J’ai été informé par Naples. Judoli (directeur technique de Naples) m’a appelé, moi et mon agent. Il m’a informé qu’il y avait un intérêt d’une équipe en France. Nous nous sommes réunis et avons discuté des détails. Nous avons accepté car c’est un défi pour moi. Quelques jours après, j’ai reçu un appel de Luis Campos, le directeur technique de Lille. Nous avons longuement parlé au téléphone. Il m’a expliqué leur projet, leur plan, ce qu’ils attendaient de moi. Les choses se sont déroulées comme prévu ».

Et l'international grec (49 capes) assure ne jamais avoir été informé à aucun moment qu'il servait de monnaie d'échange pour Osimhen : « Je ne peux pas savoir », a-t-il glissé : « J’ai été appelé par le directeur technique, Judoli, un homme que j’apprécie beaucoup et qui joue un rôle de catalyseur dans le bon fonctionnement de l’équipe, et ils m’ont fait une proposition précise, ils m’ont expliqué le plan. Lille voulait un gardien expérimenté et j’avais le profil qu’ils voulaient. Nous avons parlé et ils m’ont convaincu d’y aller ».

Pour résumer

Dans la presse grecque, Orestis Karnezis (35 ans) a évoqué les coulisses de son drôle de transfert de Naples au LOSC.