LOSC - Mercato : Létang aurait menti et bouclé la vente d'un pilier de Galtier !
Olivier LétangCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
PORTES OUVERTES

LOSC - Mercato : Létang aurait menti et bouclé la vente d'un pilier de Galtier !

Le nouveau président du LOSC, Olivier Létang, a rassuré Christophe Galtier à son arrivée en prétendant qu'il n'y aurait pas de ventes cet hiver. Mais selon la presse portugais, les Dogues se seraient déjà mis d'accord pour vendre Renato Sanches !

Zapping But! Football Club LOSC : la saison 2020-2021 des Dogues en chiffres

Lors de la conférence de presse ayant suivi son intronisation, le nouveau président du LOSC, Olivier Létang, a déclaré : “Le principal, c'est d'avoir un club qui performe au niveau sportif. On ne vendra pas au mois de janvier, tel est le but”. Devant les médias ce mardi, Christophe Galtier s'est montré beaucoup plus prudent : “Concernant le mercato d'hiver, il n'y a eu aucune discussion sur l'avenir de l'effectif. Bien évidemment que j'ai écouté attentivement les déclarations du président mais on n'est pas à l'abri d'une grosse sollicitation sur un gros joueur chez nous”. L'entraineur des Dogues a bien fait de ne pas croire Létang sur parole…

 
VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Liverpool payerait 20 M€

En effet, selon le quotidien portugais Record, le LOSC se serait déjà mis d'accord avec Liverpool pour un transfert de Renato Sanches ! Le milieu de terrain espagnol, actuellement blessé et qui ne devrait retrouver la compétition que début janvier, serait vendu pour une vingtaine de millions d'euros. Chez les Reds, il viendrait pour doubler Georgino Wijnaldum, qui sera en fin de contrat en juin et voulait rejoindre le FC Barcelone l'été dernier.

Record n'est pas du genre à colporter de fausses rumeurs. Surtout que le quotidien ne met pas de conditionnel et ne parle même pas de négociations, il assure que le transfert est déjà fait ! Si ce départ se confirmait, il montrerait que Merlyn n'a aucune intention de conserver l'effectif en l'état actuel au détriment de l'équilibre budgétaire. Christophe Galtier et les supporters pourraient alors craindre le pire…