LOSC – Mercato : ventes difficiles, projet Létang... Les Dogues dans le flou
Luis CamposCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
TRANSFERTS

LOSC – Mercato : ventes difficiles, projet Létang... Les Dogues dans le flou

Habitué à se montrer très actif lors de chaque période de Mercato, le LOSC va vivre un mois de janvier 2021 d'abord rythmé par les ventes. Mais avec la possibilité d'un statu-quo comme l'a rappelé Olivier Létang.

Zapping But! Football Club LOSC : le calendrier complet de la saison 2020-2021

La phrase :

« En janvier, on aura aucune obligation de vendre. Après, c'est toujours la même chose, si une offre non refusable se propose, on discute. Je tiens aussi à dire que le LOSC a aujourd'hui 55 joueurs sous contrat. Et c'est trop ».

Olivier Létang

Les besoins : aucun, sauf départs

Aujourd'hui l'effectif du LOSC est suffisamment large pour pouvoir encaisser à la fois les échéances en Ligue 1 et celles en Coupe d'Europe. Si Luis Campos s'est détaché des Dogues ces derniers mois, son sens de l'anticipation fait que toute la planification a déjà été effectuée. En cas de vente de Boubakary Soumaré, il n'y aura pas de recrutement supplémentaire sinon la promotion en interne de Cheikh Niasse. Pour Zeki Celik et Adama Soumaoro, qui peuvent être concernés par un départ, un remplacement est envisageable … Mais pas avant et sous réserve que Merlyn valide.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU LOSC

Les moyens : un pourcentage sur les ventes... en fonction du plan de Merlyn

Face à la DNCG, Gérard Lopez s'était engagé cet été à vendre pour 150 M€ cette saison. Les sessions de Victor Osimhen et Gabriel ont rapporté environ 100 M€ mais il manquait encore un peu d'argent pour équilibrer les comptes et rembourser les créanciers. Depuis, le fonds d'investissements Elliott s'est manifesté et a poussé l'homme d'affaires à vendre à Merlyn Partners. Forcément, le plan risque d'évoluer. A la base, les grosses stars de l'effectif (Renato Sanches, Yusuf Yazici, Jonathan Ikoné, Jonathan Bamba) n'étaient pas spécialement concernés par les ventes de l'hiver. A priori, Olivier Létang a fait savoir que ce serait toujours le cas. Mais quid de l'ancien fonctionnement ? Un pourcentage des ventes sera-t-il prélevé pour réinvestir et si oui, dans quelles proportions ? Autant de question sans réponses aujourd'hui.

Le dossier phare de janvier : Zeki Celik

Proche d'un départ en Angleterre dans les dernières heures du marché début octobre, le latéral droit turc est finalement resté. Le train de la Premier League repassera-t-il en janvier pour lui ? C'est la grande question... Avec le Brexit, effectif au 1er janvier 2021, les règlementations vont changer et les club anglais se montreront plus sélectifs sur les profils recherchés. Pas forcément une bonne nouvelle pour le LOSC qui espérait une vente juteuse de Celik d'ici au 30 juin 2021. Et qui pourraient être contraints de sacrifier (voir de brader ?) d'autres éléments dès le mois de janvier.