par Alexandre Corboz

Bordeaux : Triaud défend Leonardo

Le coup de gueule de Leonardo, dimanche soir après le match nul à Montpellier, a poussé le président Jean-Louis Triaud à réagir.

Et Leo a trouvé un soutien de poids dans sa critique du corps arbitral. "Je revendique le droit de dire ce que je veux sur les arbitres après un match. Aujourd'hui, personne n'échappe à la critique : les ministres, les juges, les hommes politiques. Et on ne pourrait plus rien dire sur les arbitres ? Sans l'insulter et remettre en cause son intégrité, on doit pouvoir dire qu'un arbitre est mauvais."

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le coup de gueule de Leonardo, dimanche soir après le match nul à Montpellier, a poussé le président Jean-Louis Triaud à réagir

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.