par julien.demets

Montpellier : Déjà la crise ?

Défait à Reims vendredi soir (3-1), le MHSC n'aborde pas sa première en Ligue des Champions face à Arsenal (mardi, 20h45) de la meilleure des manières.

Joueurs et entraîneur ne cachent pas leur inquiétude.

Quatre petits points en cinq rencontres. Pour un champion de France en titre, le début de saison est très loin des espérances. Surtout que la Ligue des Champions, dévoreuse d'énergie et souvent de points en championnat, se profile déjà à l'horizon. "Si on joue comme ça contre Arsenal, on va en prendre 8" , a même lâché le meneur de jeu Younes Belhanda vendredi soir, presque résigné. Plus rare, la prise de position, très virulente envers ses joueurs, de René Girard, le coach héraultais. L'entraîneur local laisse d'habitude plutôt son président, Louis Nicollin, le soin de charger là où il faut.

Girard : "On a perdu nos valeurs"

Seulement, Girard est remonté. Et il le fait savoir. "On a tout fait pour ne pas gagner ce match. Je suis très déçu. Je n'ai pas pour habitude d'incriminer mes joueurs, mais ce qui nous arrive en ce moment est assez désolant. On fait une première mi-temps pas trop mal, mais bon. On prend des buts de juniors. C'est assez inquiétant. C'est le premier soir où je me pose plein de questions. Il faut qu'on revienne à des choses beaucoup plus terre à terre, aux fondamentaux du football" , s'est-il désolé après la troisième défaite du MHSC en Ligue 1 cette saison. Celle de trop ?

Le coach du champion de France en titre se rapproche même des propos de "Loulou" sur les "petits cons" et le changement d'attitude de certains de ses protégés. "On a des occasions, oui, mais on fait semblant. Ça provient d'un manque de rigueur, de sérieux de notre part.  Je ne dis pas qu'ils ont chopé le teston, mais on a perdu nos valeurs. Je pèse mes mots, mais on peut avoir honte de nous ce soir" , s'est-il esclaffé. Réaction d'orgueil attendu mardi contre Arsenal, pour ce qui devait être une grande fête pour le "petit" mais devenu grand MHSC : "Il faut vite qu'on se réveille, parce que sinon, mardi, on va tomber de très haut" . Les lendemains d'un titre sont durs dans l'Hérault.

A.F.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le MHSC n'aborde pas sa première en Ligue des Champions de la meilleure des manières. Joueurs et entraîneur ne cachent pas leur inquiétude.

julien.demets
Rédacteur
julien.demets

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.