Amine Gouiri (OGC Nice)
Amine Gouiri (OGC Nice)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
FRUSTRATION

FC Nantes : l’OGC Nice a rappelé un souvenir cuisant aux Canaris

Si Christophe Galtier n’a pas été tendre avec les joueurs de l’OGC Nice dimanche à Troyes (0-1), c’est notamment parce que son secteur offensif a été en berne. Un chiffre prouve cette défaillance.

Zapping But! Football Club RC Lens : La question de la semaine

Christophe Galtier avait la tête des mauvais jours dimanche à Troyes. Très déçu par la prestation de l’OGC Nice (0-1), le technicien azuréen n’a pas du tout apprécié certains comportements suffisants notamment dans le domaine offensif.

« Si cette équipe se dit ambitieuse, quel que soit l’adversaire, elle doit au moins réagir, avait cinglé l’ancien entraîneur du LOSC. C’est là-dessus que j’attends aussi mon groupe. On ne peut pas être tranquilles. On doit être en alerte permanente. Évidemment, quand on vous tresse des lauriers, qu’on parle beaucoup de vous, l’équipe peut s’endormir. Tout ça est agaçant ! Ça va m’amener à poser des grandes bases de réflexion sur mon onze de départ. »

Si le visage de son équipe type devrait donc être modifié dimanche contre l’OL lors de la 11e journée de L1 (13h), une statistique a résumé la pâle copie rendue par les attaquants niçois à Troyes : 11, comme le nombre de tirs des Niçois dimanche. Selon Opta, il s’agit de leur plus faible total cette saison en L1, après leur succès à Nantes (2-0) le 12 septembre avec 9 frappes. On comprend encore mieux pourquoi les Canaris étaient ressortis terriblement frustrés de cette défaite.

Pour résumer

Si Christophe Galtier n’a pas été tendre avec les joueurs de l’OGC Nice dimanche à Troyes (0-1), c’est notamment parce que son secteur offensif a été en berne. Un chiffre prouve cette défaillance et rappelle un mauvais souvenir au FC Nantes.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert