Burak Yilmaz (LOSC)
Burak Yilmaz (LOSC)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
KRAAL

LOSC, OGC Nice - Mercato : Galtier coupable de la descente aux enfers de Yilmaz ?

Courtisé par l’OGC Nice au mercato estival, Burak Yilmaz (36 ans) a toutes les peines du monde à remonter le pente cette saison au LOSC. De là à y voir un lien de cause à effet.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs buteurs de la décennie

Burak Yilmaz (36 ans) n’est plus que l’ombre de lui-même au LOSC. Du combattant prolifique de la saison dernière, l’attaquant turc est devenu un fantôme aigri qui peste contre vents et marées sans faire preuve d’une efficacité flagrante dans la zone de vérité.

« Jocelyn Gourvennec continue de le soutenir publiquement, estime L’Équipe. Le coach du LOSC espère que son travail va lui permettre de basculer du bon côté, persuadé que s’il n’alignait pas son équipe type, Lille n’aurait pas le même rendement. Mais il est de plus en plus confronté au dilemme de le maintenir titulaire. »

Yilmaz aurait voulu signer à Nice

Et pour cause : le buteur de 36 ans n’a plus la même réussite que l’an passé... lorsqu’il brillait sous la houlette de Christophe Galtier. Si le « Kraal » connu ce trou d’air, l’actuel coach de l’OGC Nice n’y serait d’ailleurs pas étranger.

« Yilmaz continue d’intérioriser sa colère, persuadé qu’il aurait pu poursuivre son aventure hexagonale à Nice cet été, quand ses dirigeants sont convaincus que l’approche des Aiglons était un leurre, juste avant Lille-Nice », rappelle le quotidien sportif. La débâcle avait eu lieu le 14 août dernier à Lille (0-4). Depuis ce jour, le LOSC a perdu celui qui faisait sa force.

Ce jeudi, la victoire de l'Irlande à domicile sur le Portugal est cotée à 9,00 chez France Pari. En face, un succès de la Seleçcao est à 1,31 pour un nul à 4,70.

Pour résumer

Courtisé par l’OGC Nice au mercato estival, Burak Yilmaz (36 ans) a toutes les peines du monde à remonter le pente cette saison au LOSC. De là à y voir un lien de cause à effet, il n'y a qu'un pas que L'Équipe a franchi.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert