Éric Di Méco
Éric Di MécoCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
UN AMI QUI VOUS VEUT DU BIEN...

OGC Nice : une figure de l’OM proche de Galtier le mouche dans l’affaire Delort !

Alors que l’affaire Andy Delort bat son plein depuis la trêve internationale, Éric Di Méco a mis son grain de sel et n’a pas partagé la position de Christophe Galtier, de qui il est pourtant proche.

Zapping But! Football Club Le duel de la semaine

On n’a sûrement pas fini d’entendre parler de la polémique Andy Delort. Alors que l’attaquant de l’OGC Nice a refusé de répondre à la dernière convocation de l’Algérie pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, Djamel Belmadi l’a repris à deux reprises dans les médias.

Le sélectionneur des Fennecs s’est faut recadrer pas plus tard qu’hier par Christophe Galtier, qui n’a pas apprécié sa manière de faire et ne s’est pas privé de lui dire en conférence de presse : « Belmadi, je l'ai connu quand il était joueur. Il était déjà excessif. Hier, je l'ai encore trouvé très excessif. Qu'il s'occupe de son équipe et nous laisse travailler sereinement. On est en train de créer un climat malsain et dangereux autour de l'OGC Nice. Mettre la responsabilité sur le club, c'est malhonnête. C'est trop facile de dire que le Gym ne veut pas envoyer ses joueurs en sélection. »

Devant cette sortie offensive, Éric Di Méco a fait la leçon au coach de l’OGC Nice malgré leur proximité dans la vie. « Galtier c’est mon ami, je l'encense quand il le mérite mais là il n’a pas été bon sur sa conférence de presse. Il n'y a pas à s'énerver, a pesté l’ancien joueur de l’OM sur RMC Sport sans non plus comprendre la décision de Delort de sécher la sélection. Il a attendu un long moment, ce n’était pas évident pour lui de devenir international algérien et il en a fait la demande. Il a fait des pieds et des mains pour jouer la CAN, qu’il a gagnée. Que Nice ne veut pas l’envoyer à la CAN oui, mais lui doit tirer le rideau et dire : ‘Merci beaucoup l’Algérie je prends ma retraite internationale.’ »

Pour résumer

Alors que l’affaire Andy Delort (OGC Nice, 30 ans) bat son plein depuis le début de la trêve internationale, Éric Di Méco a mis son grain de sel et n’a pas partagé la position de Christophe Galtier, de qui il est pourtant proche.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert