Brest – OL (2-3) : Rudi Garcia a vu du « kick and rush » à l'anglaise
Rudi GarciaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REACTION A CHAUD

Brest – OL (2-3) : Rudi Garcia a vu du « kick and rush » à l'anglaise

Sur Canal+ Sport puis en conférence de presse, Rudi Garcia est revenu sur la difficile victoire de l'OL sur la pelouse de Brest (3-2).

Zapping But! Football Club OL : les joueurs en fin de contrat en 2021

Si l'OL a gagné en serrant les dents après avoir mené 3-0 à Brest (3-2), Rudi Garcia n'était pas du genre à faire la fine bouche au micro de Canal+ Sport. Bien au contraire. « En deuxième période, il a fallu qu'on s'accroche, qu'on bataille et cela a alors ressemblé à un bon vieux match anglais d'il y a 30 ou 40 ans, avec du kick and rush. Certes, on aurait dû faire mieux, mais on a tapé le poteau, on a eu des balles de quatrième but, donc on ne va pas fustiger l'attaque », a-t-il glissé.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

Pourquoi Slimani n'est pas rentré plus tôt

Dans une période où importe surtout l'aspect comptable dans une lutte à quatre avec le LOSC, le PSG et Monaco, la manière est secondaire : « Même si j'aurais aimé l'emporter avec un plus gros écart, quand on met trois buts à l'extérieur et qu'on gagne, on s'en contente. Ce n'est pas à tous les matches qu'il y a un vent à 80 km/h ! Chaque match est déterminant, celui à Brest était très important, il fallait absolument le gagner. Le PSG et Monaco, ne pourront pas prendre trois points tous les deux... »

En conférence de presse, un peu plus tard, Rudi Garcia a justifié certains choix et notamment la rentrée tardive d'Islam Slimani : « Il fallait plus défendre qu'attaquer, même si Islam est très bon pour le combat aussi. Et comme Depay avait mis un but, fait une passe décisive, frappé le poteau, il avait le pied chaud comme on dit, pour en remettre un quatrième ».