LOSC - OM (0-0) : les tops et les flops d’une défaite frustrante
Steve MandandaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
RAGEANT

LOSC - OM (0-0) : les tops et les flops d’une défaite frustrante

Alors qu'il tenait un bon match nul, l'OM a été battu dans les derniers instants par le LOSC (0-2). Steve Mandanda, qui avait été héroïque jusque-là, a vu sa responsabilité engagée sur le premier but des Dogues…

Zapping But! Football Club OL : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Les tops

Kamara : il avait déjà été le meilleur Marseillais contre Lyon. Il a reproduit sa performance à Lille. Et c’est tout sauf anodin. Plus le niveau s’élève, plus le Minot rayonne. Impeccable dans l’anticipation, dans le placement, pour boucher les trous défensifs, il commence en plus à se projeter. Sa tranquillité en toute circonstance est impressionnante, ses relances calmes aussi. Pablo Longoria fait son possible pour le prolonger mais, honnêtement, on se demande s’il ne ferait pas mieux de partir pour continuer à progresser…

Gueye : même constat que pour Kamara. Lui a un peu plus de déchet dans son jeu mais cela s’explique par le fait qu’il n’avait connu que la Ligue 2 jusqu’au début de la saison. Avec le temps, il va gommer les scories de son jeu même s’il sait parfois faire des fautes tactiques comme sur Depay dans les dernières minutes dimanche ou ce soir sur un Dogue au milieu de terrain alors qu’une contre-attaque lillois s’enclenchait (67e).

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Les flops

Mandanda : hier soir, Jérôme Alonzo avait expliqué que Mike Maignan était meilleur que lui cette saison et qu’il le devancerait dans la hiérarchie des gardiens de l’équipe de France si le seul critère sportif était retenu. Le Fenomeno a-t-il été mis au courant de cette déclaration ? En tout cas, il a tout fait pour donner tort à l’ancien gardien de l’OM et du PSG… pendant 90 minutes ! A au moins cinq reprises, il a sorti le grand jeu pour contrarier les plans du leader de la L1. Sur des frappes de loin, à bout portant, dans le jeu aérien, au sol… Il a été omniprésent et royal dans sa surface de réparation. Digne d’un numéro deux des Bleus. Jusqu'aux arrêts de jeu, où il a donc relâché une frappe ayant permis à David d'ouvrir le score. Dans la foulée, il a repoussé une nouvelle frappe nordiste mais a encore dû s'incliner. Rageant !

Ntcham : être remplacé dès la mi-temps par Khaoui en dit beaucoup sur les carences d’un joueur. En 45 minutes, le milieu de terrain prêté par le Celtic Glasgow a affiché des carences assez hallucinantes dans le jeu. Que son manque de rythme ne suffit pas à expliquer car même techniquement, il a raté des passes a priori faciles. Ses années au Celtic Glasgow, au sein d’une équipe qui dominait son championnat de la tête et des épaules, ne l’ont pas préparé à ce type de rencontres, où l’intensité est grande. Depuis le premier jour, qui a vu André Villas-Boas démissionner à cause de sa venue, son aventure marseillaise est un cauchemar. Il ne fait rien pour se réveiller…

Payet : il faudrait que Rudi Garcia soit systématiquement sur le banc des équipes adverses. Car à chaque fois qu’il croise l’OL, dirigé par son ancien entraîneur, le Réunionnais est plutôt bon voire même excellent. Mais le reste du temps… Ce soir, bien pris au marquage, le meneur n’a jamais réussi de décalage ou d’ouverture digne de ce nom. Ses coups de pied arrêtés ont été bien tirés mais n’ont pas trouvé preneur. A l’heure où il se dit que Pablo Longoria serait prêt à le faire partir cet été, il n’a pas fait la démonstration de son utilité dans les grands rendez-vous sans Garcia…