OL : après avoir rossé l’ASSE, Aulas est renvoyé à ses chères études
Jean-Michel Aulas (OL)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
TAC-AU-TAC

OL : après avoir rossé l’ASSE, Aulas est renvoyé à ses chères études

Tout fier d’avoir écrasé l’ASSE dans le 122e derby de l’histoire ce dimanche (5-0), le président de l’OL Jean-Michel Aulas est déjà redescendu sur Terre.

Les lendemains de fête sont parfois difficiles. Même pour l’OL après le succès éclatant dimanche à Geoffroy-Guichard contre une piètre équipe de l’ASSE (5-0). Jean-Michel Aulas n’était d’ailleurs pas le dernier à fanfaronner suite à ce succès de prestige. 

« Que c’est bon de gagner ce 122e derby, qui nous permet de virer en tête avec 45 victoires. La première fois depuis 1957. Bravo à Juni, Rudi, Memphis et Karl. L’institution OL est au top et bravo aussi à nos supporters qui ont tout donné », avait tweeté le président des Gones.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OL

Aulas rétorqué par Agnelli

Depuis, JMA est quelque peu redescendu sur Terre. Lors d’une conférence de presse donnée par Andrea Agnelli, notamment sur les effets de la crise et le projet de Super Ligue européenne, le président de l’OL est intervenu de manière inattendue en posant cette question : « Peut-on envisager que la France puisse avoir accès à plus de places en C1, 4 comme les autres championnats, dès la période 2024-2028 ? » La réponse du président de l’ECA a fusé. « L’accès aux compétitions européennes doit venir au niveau domestique et la représentation européenne est fixée par les classements sportifs, a rétorqué Agnelli. C'est la méritocratie sportive. Si les clubs performent, ils soutiennent le classement et se positionnent en Europe. Avec un groupe de présidents de club, y compris Nasser Al-Khelaïfi du PSG, nous réfléchissons de toute façon au football de demain et à comment nous pourrons l'améliorer. »