Jean-Michel Aulas (OL)
Jean-Michel Aulas (OL)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DIATRIBE

OL - ASSE : le derby atomisé par L’Équipe, Aulas sort la sulfateuse !

Vivement critiqué pour son manque d’envolées lyriques, à raison, le 124e derby entre l’OL et l’ASSE disputé vendredi au Groupama Stadium (1-0) a trouvé son meilleur défenseur en la personne de Jean-Michel Aulas.

Zapping But! Football Club L'OL doit-il se battre pour conserver Emerson Palmieri ?

Certains observateurs ont dû s’infuser quelques doses de caféine pour ne pas s’endormir hier soir devant le triste 124e derby de l’histoire entre l’OL et l’ASSE. Sanctionné par un penalty provoqué et transformé par Moussa Dembélé (1-0), le match d’ouverture de la 22e journée de L1 n’a pas été d'un grand spectacle. Ni du goût de Vincent Duluc. Dans son édition du jour, le journaliste de L’Équipe l’a atomisé comme rarement avec des formules dont il a le secret.

« Le 124e derby s’est avéré le plus mauvais du XXIe siècle. Saint-Étienne a été longtemps affligeant et Lyon, vainqueur sur un penalty de Moussa Dembélé, a démontré un niveau de jeu accablant, a écrit notre confrère sans doute encore caféiné. Ç’aura été une purge, une manière de congrès des boiteux, entre une équipe qui ne maîtrise rien et une autre qui s’enfonce, entre un effectif étoilé qui sort trop rarement de la nuit et des Verts qui ne voient plus le jour. La victoire de l’OL, la deuxième arrachée sur un penalty de Moussa Dembélé, est à peu près aussi inquiétante que la plupart de ses défaites. Il ne se passe rien dans son jeu, du moins rien de nouveau et rien de bien. Et rien, dans tous les cas, qui puisse indiquer que Peter Bosz ait impulsé le moindre élan nouveau depuis la trêve (...) Ses principes sont à peu près invisibles, il semble avoir abandonné toute ambition dans le jeu pour tendre à une meilleure stabilité défensive. Il fut un temps où le club lyonnais avait une autre exigence pour ses joueurs, pour ses entraîneurs et pour lui-même. »

Devant cette diatribe assassine, Jean-Michel Aulas a interpellé Duluc sur Twitter : « Un peu de grandeur cher Vincent : pourquoi se faire plaisir à ce point en se moquant par de belles formules caricaturales et en minimisant la victoire de l’OL tout en tentant de déstabiliser la confiance de l’équipe est indigent ! Vous cherchez quoi ? » Du jeu, apparemment.

Pour résumer

Vivement critiqué pour son manque d’envolées lyriques, à raison, le 124e derby entre l’OL et l’ASSE disputé vendredi au Groupama Stadium a trouvé son meilleur défenseur en la personne de Jean-Michel Aulas. Il était remonté.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.