OL : Aulas frise la paranoia avec sa proie favorite
Jean-Michel AulasCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ATTAQUE

OL : Aulas frise la paranoia avec sa proie favorite

Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, s'en est pris à L'Equipe pour avoir oublié de citer deux de ses éléments de l'équipe féminine lors de la remise des récompenses de l'UEFA pour la saison passée.

En ce jour de tirage au sort du tour de poules de la Champions League, Jean-Michel Aulas ne pouvait pas ne pas faire parler de lui. Le président de l'OL l'a suffisamment mauvaise après l'arrêt prématuré de la L1 la saison passée qui l'a, pense-t-il, privé d'un billet européen que son équipe aurait fini par décrocher. Du coup, il a profité de la remise des récompenses de l'UEFA pour les C1 masculine et féminine de la saison passée pour attaquer sa proie favorite sur son médium favori.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

"Ce n'est pas fait exprès ?"

Alors que L'Equipe faisait une brève sur le fait que Robert Lewandowski (Bayern) avait été sacré meilleur joueur de la dernière édition de la Champions League masculine et que les Lyonnaises Sarah Bouhaddi et Wendie Renard avaient aussi été récompensées, le président de l'OL a attaqué : "Ce n'est pas bien d'oublier dans votre article Dzenifer Marozan meilleure milieu et Jean-Luc Vasseur meilleur entraîneur féminin : ce n'est pas exprès ?".

De la paranoïa pour justifier le fait d'occuper l'espace médiatique : Jean-Michel Aulas a réussi son coup. Même si le plus important aurait été de convaincre les instances de faire reprendre la Ligue 1 2019/20…