OL : Aulas s'est attaqué aux salaires et croit au miracle pour Depay, Garcia fait le point avant Brest
Rudi Garcai et Jean-Michel AulasCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
CONF' DE PRESSE

OL : Aulas s'est attaqué aux salaires et croit au miracle pour Depay, Garcia fait le point avant Brest

Jean-Michel Aulas et Rudi Garcia, l'entraîneur et le coach de l'OL, se sont exprimés à quelques heures d'intervalle sur la situation du club.

Zapping But! Football Club OL : le palmarès complet des Gones

D'un côté, il y a Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, qui a fait un point sur la situation économique du club et l'avenir sur le plan sportif. Avec une avancée notable sur le plan de la négociation des salaires. « Sur la partie des joueurs, j’ai proposé que cela soit modulable. J’ai été le premier à intervenir sur la réduction au-dessus d’un salaire minimum. Et la barre est à 50 000 euros, avec une baisse de 25% au-dessus, de cette part. Les plus gros salaires sont les lus impactés en valeur absolue et les jeunes ne seraient pas impactés. Après on aura la possibilité sur les résultats de récupérer tout ou partie des efforts des gros salaires. Il n’y pas eu enthousiasmée délirant tout de suite, mais ça a permis de poser le problème. Les joueurs ont joué le jeu sur l’écoute, je les remercie », a expliqué Aulas dans des propos relayés par le Progrès. La possibilité pour les joueurs d'acquérir des actions de l'OL a également été évoquée.

Par la suite, Aulas a donc fait le point sur le secteur sportif. Le président lyonnais a remis à plus tard la discussion sur le staff, sujet que Garcia n'a pas voulu aborder durant sa prise de parole. « Le staff reste en place jusqu’à la fin de saison. Et ensuite j’ai toujours dit que l’on discuterait avant la fin de l’année en cours. S’il y a une accession en Ligue des champions et un titre, cela nous apporterait un certain nombre de réflexions par rapport à notre ligne de conduite ».

Par ailleurs, le président lyonnais n'a pas caché croire encore à un miracle pour Memphis Depay. « Pour Memphis, c’est la fin d’une aventure pour cette année. C’est un joueur de grand talent, de classe mondiale, et il n’y en a pas tant que ça dans l’effectif. Il apporte des solutions. Il peut être l’homme d’un grand bonheur. J’ai toujours souhaité qu’il reste mais nos propositions n’ont pas été retenues. Mais on lui a laissé à chaque fois exprimé son ambitions, ses valeurs.  On l’a aidé pour aller à Barcelone, mais ce n’était pas possible sur le plan économique. Jusqu’au bout on croit qu’il va renouveler pour la saison prochaine, pour l’instant c’est une chose pas possible, mais pourquoi pas ? »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OL

Garcia annonce le forfait de Marcelo

De son côté, Rudi Garcia a évoqué le match de vendredi soir contre Brest, annonçant que Marcelo était forfait mais que tous les autres joueurs postulaient à une place dans le groupe. Le coach lyonnais a également défendu Anthony Lopes, en difficulté dernièrement. « Nous avons toute confiance en Antho Lopes. Le gardien est toujours plus exposé que les autres joueurs. Il est expérimenté et fait partie des meilleurs gardiens de France. Quand on ne peut pas gagner, il faut être capable de ne pas perdre. »

Enfin, le technicien lyonnais a adressé un message à son groupe, notamment ceux qui n'ont pas le temps de jeu espérer à l'image d'un Rayan Cherki. « J'attends que tous mes joueurs soient performants. Aucune position n'est figée. Si on veut espérer quelque chose à la fin de la saison, il faut que tout le monde soit concerné. Rayan Cherki est mieux, à force d'écouter et de travailler. »

Pour résumer

Jean-Michel Aulas et Rudi Garcia, l'entraîneur et le coach de l'OL, se sont exprimés à quelques heures d'intervalle sur la situation du club.

Julien Pédebos
Rédacteur
Julien Pédebos