OL - Brest (1-1) : les Gones déçoivent, les 3 gros chantiers de Peter Bosz
Peter BoszCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

OL - Brest (1-1) : les Gones déçoivent, les 3 gros chantiers de Peter Bosz

Si l’OL a limité la casse en remontant au score grâce à Islam Slimani (62e), les Gones ont globalement déçu face à Brest pour le premier match de l’ère Peter Bosz en Ligue 1. Les carences rhodaniennes sont nombreuses … Et dans toutes les lignes. Analyse.

Zapping But! Football Club OL, Stade Rennais : les chiffres de la carrière de Bruno Genesio en Ligue 1

Lopes a sauvé l’arrière garde du fiasco

Défensivement, pas grand chose ne va à Lyon. Après avoir concédé dix buts sur ses trois derniers matchs de préparation, l’OL de Bosz a encore laissé pas mal de boulevards et les Bretons auraient dû marquer plus d’une fois sans quelques maladresses et un bon Anthony Lopes (57e, 82e). Si talentueux soit-il, Castello Lukeba n’est pas spécialement complémentaire de Marcelo. Léo Dubois a dépanné à gauche et le néo-capitaine lyonnais a souffert face à la vitesse de Franck Honorat. A droite, Malo Gusto fait ce qu’il peut mais tarde à se replier sur le but de Cardona. Il manque un vrai latéral gauche et l’absence de Jason Denayer se fait cruellement ressentir...

Mendes relance ratée, Lyon manque d’une sentinelle

Ecarté puis rappelé et titularisé, Thiago Mendes est retombé dans les travers de sa première année à Lyon. Pas vraiment impliqué et sorti sous les sifflets remplacé par Islam Slimani, l’ancien Lillois a perdu le ballon sur le but d’Irvin Cardona (43e). Au delà de ça, l’OL manque vraiment d’une sentinelle dans son milieu à trois. Peter Bosz souhaitait Jean Lucas, qui est parti à Monaco. Est-ce que Bruno Guimaraes pourra être celle-ci ? En tout cas, les Gones ne contrôlent pas du tout l’entrejeu et c’est un vrai souci...

Sauvé par ses remplaçants, Lyon déçoit dans le jeu

Peter Bosz a été choisi pour amené à l’OL un jeu offensif et chatoyant. Un jeu qu’il était parvenu à mettre en place du côté de l’Ajax. Pour l’heure, même s’il est encore beaucoup trop tôt pour juger, difficile de s’enflammer pour ce Lyon qui joue un peu trop “à la baballe” mais ne se crée pas véritablement pléthore d’occasions. Bien sûr, il y a à reconstruire suite au départ de la star Memphis mais Rayan Cherki (décevant) joue un peu trop sa partition en solo, Karl Toko-Ekambi demeure inconstant et Moussa Dembélé - au jeu de pur attaquant de surface - n’est pas servi par rapport à ses qualités propres… Il aura fallu les entrées de Lucas Paqueta et d’Islam Slimani, meilleur buteur de la préparation et à nouveau décisif sur une remise de “KTE”, pour que Lyon se réveille et propose enfin quelque chose.

A.C au Groupama Stadium.

OL 1-1 Brest, l’analyse

Friables défensivement, pas assez tranchants devant et sauvés à plusieurs reprises par Anthony Lopes, les Lyonnais n’ont pas perdu pour leur premier match de la saison au Groupama Stadium face au Stade Brestois. Peter Bosz a néanmoins beaucoup de travail et un Mercato semble nécessaire pour que cet OL tienne ses objectifs.