OL : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison
Memphis Depay félicite Tino Kadewere.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BILAN

OL : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison

Pour Noël, « But ! Football Club » dresse un bilan club par club de la première partie de saison sur un air de western spaghetti estampillé Sergio Leone. L'épisode lyonnais.

Zapping But! Football Club OL : les enjeux de la rencontre face à l'AS Saint-Etienne

Le bon : Memphis Depay

Si le Néerlandais clame haut et fort ses envies de départ et que Ronald Koeman ne manque jamais une occasion de le draguer pour le compte du Barça, ça n'empêche pas « cap'tain Memphis » d'être performant. En début de saison, Depay a porté une attaque de l'OL en souffrance avant de se mouvoir en chef d'orchestre avec la montée en puissance des Gones. S'il a été doublé sur la fin par Karl Toko-Ekambi dans les chiffres, l'ancien Mancunien affiche des statistiques de haut vol (8 buts et 4 passes décisives en 17 matches). Malgré ses vendanges face à Nantes, le plus régulier, c'était quand même lui !

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

La brute : Thiago Mendes

De flop du recrutement 2019 à indiscutable milieu défensif titulaire de l'OL, l'ancien Lillois a connu une évolution spectaculaire cette saison. Brutal dans sa faculté à se faire une place dans une concurrence farouche, Mendes l'a aussi avec la cheville de Neymar Jr sur la pelouse du Parc des Princes. Un tacle viril pour blesser la star du PSG qui lui a valu insultes et menaces de mort sur les réseaux sociaux. Instagram, ton univers impitoyable...

Le truand : Tino Kadewere

En écrivant une page marquante du derby face à l'ASSE (2-1), le Zimbabwéen est définitivement rentré dans le « gang des Lyonnais ». Un doublé pour un hold-up et pour finir de convaincre les supporters rhodanien du bienfondé du choix des dirigeants, lesquels avaient misé 15 M€ sur l'ancien goleador du Havre en janvier dernier.