Credit Photo - ICON SPORT
par Benjamin Danet
CONFERENCE DE PRESSE

OL : le LOSC, Monaco, la Ligue des Champions, les mots très forts de Lopes et Garcia

Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OL, était en conférence de presse il y a quelques minutes. Et ce à deux jours du déplacement tant attendu sur la pelouse de l'AS Monaco. Morceaux choisis.

Zapping But! Football Club OL : le calendrier complet de la saison 2020-2021

C'est tout d'abord le gardien de l'OL, Anthony Lopes, qui s'est présenté face aux médias. Et comme à son habitude, le portier lyonnais a dit les choses avec une grande sincérité.

"Une seconde année sans Ligue des Champions, ce serait un échec total. Mais ce n'est pas du tout dans ma tête. Je ne pense qu'à gagner dimanche. On sait qu'on est capable de faire des choses extraordinaires. Je n'ai aucun doute là-dessus. Il ne faut pas se relâcher. C'est sûr qu'une deuxième année sans Ligue des champions, ce serait un énorme échec. C'est une semaine décisive car on sait que rien n'est terminé. On a encore un petit espoir de pouvoir chercher cette Ligue des champions car on joue un concurrent direct. Ce sera à celui qui ne lâchera pas. On a encore un espoir. Ce match décidera de la suite de notre saison."

Place ensuite au technicien, Rudi Garcia. Qui, lui-aussi, a donné de nombreuses informations sur l'état du groupe avant le déplacement à Monaco.

"On n'aura pas Melvin Bard qu'on a dû sortir du groupe cette semaine. Il n'est pas blessé. On a été logiquement obligé de le sortir du groupe." Rudi Garcia sans en dire davantage sur les raisons de ce choix. Slimani et Denayer sont toujours plus qu'incertains face à Monaco. Les joueurs ont besoin de fraîcheur mentale. Il faut gagner à Monaco. Tout est encore possible pour le podium. Si on se projete sur le classement en cas de victoire à Monaco, tout est possible. Il ne faut pas faire de calcul, se lâcher. Le match de Coupe face à Monaco ? On était frustré. C'était compliqué de se qualifier à dix. On a manqué de réussite. Il faut s'inspirer de ce match là. On a frappé trois fois les montants en première mi-temps. Chaque match a sa vérité. La tactique ? Il n'est pas exclu qu'on revienne à quatre derrière."

Avant de conclure : "Je n'ai aucun doute sur l'état d'esprit de l'équipe. Leur état physique ? On a joué toute une mi-temps à 10 en semaine contre Monaco. Ce n'est pas un problème physique. Après la tête guide les jambes. Je parlais de fraicheur mentale, on cherche à ce qu'ils soient frais mentalement."