OL : les 3 héros de la victoire contre l’ESTAC (3-1)
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

OL : les 3 héros de la victoire contre l’ESTAC (3-1)

Mené à la pause sur un but de Xavier Chavalerin, l’OL a finalement retourné le match pour s’imposer 3-1 contre l’ESTAC grâce à Xherdan Shaqiri, Emerson Palmieri et Lucas Paqueta. Ce qu’il faut retenir.

Zapping But! Football Club OL, Stade Rennais : les chiffres de la carrière de Bruno Genesio en Ligue 1

L’OL aurait pu se rendre la partie plus facile

On savait que ce serait dur face à des Troyens qui ont bougé pas mal d’équipes en ce début de saison mais on ne pensait sans doute pas à ce point… A ne pas profiter de son temps fort en butant sur Gauthier Gallon (Aouar par deux fois, Shaqiri), Lyon s’est exposé à la vitesse des Aubois en contre. Le match aurait pu être plus facile et on a vraiment été soulagé qu’à la 88e quand l’arbitre a finalement validé le but de Paqueta.

Xherdan Shaqiri a déjà conquis le Groupama

Outre son but délicieux d’une caresse dans la lucarne de Gauthier Gallon (48e), le Suisse a souvent joué juste, que ce soit au niveau de ses centres et de ses dédoublements (plus intéressant avec Malo Gusto qu’avec Léo Dubois). Même s’il n’est pas encore au top, il monte en régime.

Emerson premier but lyonnais… du droit

C’était le match des recrues. S’il a parfois souffert face à la vitesse de Gerson Rodrigues dans son couloir, l’Italien s’est beaucoup projeté et il a été récompensé par son premier but lyonnais d’une frappe … du droit. Pourtant son mauvais pied.

Anthony Lopes a été déterminant

Sur ce match, l’OL a souvent plié face aux contres troyens et encore une fois Anthony Lopes a été précieux. Un arrêt devant Mama Baldé en début de match (3e), un autre important à 2-1 (85e) avant d’être suppléé par Sinaly Diomandé. On ne peut pas dire que tout fut maitrisé dans ce match mais on retiendra le final.

 

Les notes des Lyonnais contre Troyes (3-1)

Lopes (7) - Gusto ( 5, puis Dubois (46e, 5,5)), Diomandé (6), Denayer (5,5), Emerson (6) - Guimaraes (6), Caqueret (5) - Shaqiri (7, puis Cherki (88e)), Paqueta (6), Aouar (4,5, puis Toko Ekambi (66e)) - Slimani (5, puis Dembélé (66e)).