Peter Bosz
Peter BoszCredit Photo - Icon Sport
par Fabien Chorlet
CONFÉRENCE DE PRESSE

OL : les blessés, le LOSC, les sanctions après l'Olympico, Bosz avait des choses à dire

L'entraîneur de l'OL, Peter Bosz, a tenu ce vendredi son point presse à deux jours de la réception du LOSC.

Zapping But! Football Club OL : les 10 plus grosses ventes des Gones

Le point médical

"Karl Toko-Ekambi est sorti avant la mi-temps en raison d'une douleur au genou. Il ne s'est pas entraîné ce matin. Il est incertain contre Lille. Lucas Paqueta est suspendu. Léo Dubois est entré hier, ça s'est bien passé et il s'est entraîné ce matin. Je ne pense pas qu'il soit prêt pour être titulaire contre Lille. Jason Denayer, Jeff-Reine Adélaïde et Sinaly Diomandé son absents. 

Le LOSC

"On a beaucoup de tournants cette saison, beaucoup trop ! C'est un match important parce que c'est un concurrent pour les places en Europe. C'est une confrontation directe. On a encore deux matchs de Ligue 1 avant la trêve. Lille est qualifié pour les 8es de la Ligue des Champions, c'est super pour eux. Ils ont des difficultés en Ligue 1, ils ont deux visages."

Les fragilités défensives et le manque de confiance de son équipe

"On a fait des matchs avec des clean-sheets mais quand on a pris des buts, on en a pris beaucoup, trois ou quatre. On n'est pas stable. Dans le foot, quand tu ne gagnes pas, ça joue sur la confiance. Quand tu joues à Lyon et que tu ne gagnes pas, ça fait quelque chose. Le meilleur médicament pour prendre confiance, c'est de gagner des matchs. Et pour ça, il faut avoir une équipe qui fait les choses ensemble, à 100%. C'est mon boulot de regarder ça."

Le soutien de ses joueurs

"On travaille très bien ensemble avec les joueurs, même quand les résultats ne sont pas là."

Le départ de Juninho

"Je travaillais très bien avec lui, on parle presque tous les jours, j'ai une très bonne relation avec lui. J'aime sa vision sur le football. C'est son choix, pas le mien sinon, il serait toujours là. Ça ne va pas changer ma manière de travailler mais je parlerais avec quelqu'un d'autre de football."

Les sanctions après l'Olympico

"Je suis très déçu. Ce qui s'est passé n'était pas bien mais punir le club... Il y avait 60 000 personnes dans le stade et il y a un fou qui a fait ça. C'est Marseille qui a refusé de jouer après. L'arbitre a très clairement dit : "on va rejouer" mais Marseille a refusé. Maintenant, c'est nous qui sommes punis. Le huis clos ? Là encore, on punit les bonnes personnes qui étaient dans le stade et ce n'est pas comme ça qu'il faut faire."

Pour résumer

L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Peter Bosz, a tenu ce vendredi son point presse à deux jours de la réception du LOSC, pour le compte de la 18e journée de Ligue 1.

Fabien Chorlet
Rédacteur
Fabien Chorlet