OL : Ménès pointe du doigt un défaut des Gones et calme le jeu sur l'arbitrage
Pierre MénèsCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ANALYSE

OL : Ménès pointe du doigt un défaut des Gones et calme le jeu sur l'arbitrage

Aux commentaires du match entre l'OL et le Stade de Reims (1-1) vendredi soir, Pierre Ménès n'a pas été tendre avec les Gones dans son analyse de la partie.

Zapping But! Football Club OL : le debrief du match face au Paris SG

Les joueurs de l'OL vont être des spectateurs attentifs des deux derniers matches de la 29e journée ce dimanche. Cela commencera avec le déplacement de Lille à Monaco à 17h05 puis il y aura la réception du FC Nantes par le PSG à 21h. Du résultat de ces rencontres pourrait dépendre l'avenir des Gones dans la course au titre. Car un succès des Nordistes à Louis-II les relèguerait à cinq points de la tête. Mais de toute façon, le journaliste de Canal+ Pierre Ménès, qui était aux commentaires de leur match à Reims (1-1) vendredi soir, les trouve trop inconstants.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

"La décision arbitrale était la bonne"

"S’il y a bien une constante avec l’OL en 2021, c’est son incapacité à faire un match complet. Dans un sens comme dans l’autre. Les Lyonnais sont incapables de faire un très mauvais match mais aussi d’en faire un très bon. Vendredi, on a donc eu droit à deux visages radicalement différents : cataclysmique en première période, sans jeu, sans inspiration, sans occasions, mais avec en revanche beaucoup de nonchalance. En face, Guion avait promis que son équipe prendrait un peu plus de risques et il a tenu parole."

"Reims s’est en effet créé des occases et a logiquement ouvert le score sur une super demi-volée de Cafaro à la réception d’un bon centre de Foket. Au repos, Garcia a changé trois joueurs et on a alors eu droit à l’autre visage des Gones, plus conquérants et qui ont obligé Rajkovic à sortir le grand jeu. Les Rémois étaient alors acculés sur leur buts, asphyxiés par des Lyonnais qui ont fini par égaliser dans le temps additionnel, Kadewere reprenant de la tête un bon centre de Depay en profitant de la seule faute de marquage des Champenois dans le domaine aérien."

"Le fait du match, c’est évidemment ce penalty refusé et la faute sifflée contre Paqueta par monsieur Brisard. Je n’étais pas du tout d’accord avec cette décision pendant le direct et pas plus convaincu que cela par les arguments donnés sur le plateau du Late Football Club. Et c’est un ralenti que j’ai vu ce matin sur Twitter qui m’a démontré que c’était le Brésilien qui jetait sa jambe et percutait Foket et que la décision arbitrale était la bonne. À l’arrivée, ce match nul pourrait coûter cher à l’OL."