OL : OM, supporters, LOSC, PSG... Rudi Garcia fait passer des messages piquants
Rudi Garcia (OL)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
MISSIVE

OL : OM, supporters, LOSC, PSG... Rudi Garcia fait passer des messages piquants

Arrivé à l’OL en octobre 2019, Rudi Garcia n’a pas connu l’accueil qu’il espérait après son départ de l’OM quelques semaines plus tôt.

Zapping But! Football Club OL : satisfactions, déceptions... le premier bilan de la saison des Gones

Rudi Garcia n’a pas fait dans la dentelle. Interrogé dans France Football, l’entraîneur de l’OL a dit tout le mal qu’il pensait de l’accueil que lui avaient réservé les supporters lyonnais à son arrivé en provenance de l’OM en octobre 2019.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

« Peut-être ai-je fait preuve de naïveté, c'est possible »

« Peut-être ai-je fait preuve de naïveté, c'est possible, indique-t-il après coup en référence à son récent passé marseillais d’alors. Mais j'ai trouvé tout cela très injuste, je le pense toujours d'ailleurs. Je n'avais pas mesuré cela. Quand Lyon est venu me chercher, ils étaient à un point seulement devant le dernier du Championnat. Donc, même si j'ai trouvé mon accueil injuste, je n'avais pas vraiment de temps à perdre avec ce paramètre-là, et faire ce que j'ai toujours fait : travailler fort pour obtenir des résultats. Après, il y a eu la crise sanitaire, l'arrêt du Championnat et la reprise en finale de la Coupe de la Ligue et en Ligue des champions dans des stades vides, donc cela a été une saison très étrange. Aujourd'hui, avec notre parcours en Ligue 1, on aurait bien besoin de nos supporters au stade car ce qu'on est en train de vivre, ce serait encore plus forts avec nos fans. »

 

« Être champion avec l'OL, ce serait plus fort »

Questionné ensuite sur un possible titre avec l’OL en fin de saison, ce même Garcia a mis une sacrée pression sur le PSG tout en envoyant un petit message qui ne devrait pas forcément faire plaisir aux supporters du LOSC. « Être champion avec Lyon, ce serait plus fort (qu'avec Lille en 2011) compte tenu de la présence du PSG qui doit gagner le titre chaque année », conclut-il.