Alvaro Gonzalez (OM)
Alvaro Gonzalez (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SÉQUENCE

OL - OM : un Marseillais craque après les sanctions, Aulas a épargné la honte absolue à Longoria !

La responsabilité du club rhodanien a été reconnue dans les incidents de OL-OM : Lyon écope d’un point de retrait et devra rejouer le match au Groupama Stadium à huis clos. Alvaro Gonzalez ne décolère pas.

Zapping But! Football Club PSG-OL : le débrief et la présentation de la semaine

C’était attendu. L’OL a été sanctionné hier par la commission de discipline de la LFP à la suite de l’arrêt dès la 4e minute de OL-OM, le 21 novembre dernier, après le jet d’une bouteille d’eau pleine sur Dimitri Payet, en provenance du Virage Nord du Groupama Stadium. L’OL s’est vu infliger le retrait d’un point, ainsi qu’un match à huis clos déjà purgé face à Reims (1-2), le 1er décembre, dans le cadre de la mesure conservatoire prise au lendemain de la rencontre arrêtée.

Par ailleurs, OL-OM a été donné à rejouer dans l’enceinte lyonnaise mais à huis clos, à une date que déterminera prochainement la commission d’organisation des compétitions. Cette sanction est moins lourde que celle infligée à l’OGC Nice après les incidents de Nice - OM en début de saison (2 points dont 1 avec sursis, trois matches à huis clos) mais elle est dans cette lignée, les évènements n’étant pas tout à fait semblables.

L'OL n'a pas fait fuiter certaines vidéos...

Devant la commission, l’OL a défendu sa position de départ : à savoir qu’il s’agit d’un acte isolé et que le club a tout fait pour rapidement exfiltrer l’individu. Les Gones auraient pourtant pu aller plus loin dans leur stratégie. « En interne, on regrettait, après avoir constaté les manœuvres de certains dirigeants de l'OM, de ne pas avoir fait fuiter certaines vidéos. Notamment une où l’on voit des joueurs de l’OM masquer une caméra du Groupama Stadium censée filmer l’entrée de leur vestiaire », relève L’Équipe.

De son côté, Alvaro Gonzalez, qui n’était pas le moins agacé lors des événements de Décines, a exprimé toute sa honte sur Twitter après l'annonce des sanctions : « Tout va bien jusqu'à ce que quelque chose de grave arrive… Continuez comme ça. Honte. »

 

Pour résumer

La responsabilité du club rhodanien a été reconnue dans les incidents de OL-OM : Lyon écope d’un point de retrait et devra rejouer le match au Groupama Stadium à huis clos. Alvaro Gonzalez ne décolère pas après les sanctions.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert