Peter Bosz
Peter BoszCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
MALAISES

OL - Reims : Peter Bosz détruit son équipe et justifie la mise au banc de Shaqiri

Fidèle à lui-même, Peter Bosz a dit beaucoup de choses sous le coup de la déception après OL - Reims (1-2) mercredi soir.

Zapping But! Football Club Olympique Lyonnais : La question de la semaine?

L'OL battu à la maison par Reims (1-2) et toujours englué en milieu de tableau (10e), Peter Bosz broyait du noir en conférence de presse après la rencontre. « On ne méritait pas de gagner, il faut être honnête. Dès le début du match, on n'était pas bien. On s'est créé des occasions pendant 20-25 en première mi-temps mais on n'a pas bien joué. Quand tu regardes, c'était pas bon du tout », s'est agacé le technicien néerlandais, inquiet.

« Je n'ai pas vu des joueurs agressifs »

« Je n'ai pas vu l'OL qui presse, je n'ai pas vu des joueurs agressifs. On joue beaucoup mieux que ça d'habitude. Et avec tout le respect que j'ai pour Reims, on doit gagner. Je n'ai pas vu une équipe qui fait des choses ensemble (…) On ne joue pas bien en ce moment, on doit retrouver la bonne santé et pas seulement en prenant trois points mais en jouant mieux, en pressant mieux », a poursuivi l'ancien coach du Bayer Leverkusen.

Shaqiri, un choix sportif face à la concurrence

Et Peter Bosz ne se cherche d'ailleurs aucune excuse … Pas même l'état de la pelouse du Groupama Stadium, indigne ce mercredi soir : « Sur ce terrain, c'est presque impossible de jouer au ballon mais ça, c'est une excuse. Je ne veux pas d'excuses. Comme j'ai dit aux joueurs : ce n'est pas l'arbitre, ce n'est pas le terrain, c'est nous qui ne sommes pas bons ».

Enfin, le coach lyonnais s'est justifié de l'absence de Xherdan Shaqiri, resté sur le banc 90 minutes : « Il joue mieux dans l'axe et on a Houssem et Paqueta. Donc il a surtout joué sur le côté droit avec nous. On a plusieurs joueurs avec les mêmes qualités ».

Bosz envoie du lourd

Mécontent du match de son OL face à Reims, Peter Bosz a une nouvelle fois vidé son sac sans ménager ses joueurs. Ne se cherchant pas de fausses excuses, le technicien néerlandais a également justifié la mise sur le banc de Xherdan Shaqiri.