par Benjamin Danet
REACTION

Paris FC - OL : le président du PFC charge Aulas comme rarement

Comme vous le savez, sans doute, le match des 32es de finale de la Coupe de France, entre le PFC et l'OL, a été arrêté à la pause en raison de graves incidents provoqués par les supporters lyonnais. Le président du PFC, Pierre Ferracci, a réagi.

Zapping But! Football Club Olympique Lyonnais : La question de la semaine

Voici la réaction du président du PFC, Pierre Ferracci, quelques minutes après les graves incidents survenus au stade Charléty, lors du 32e de finale de Coupe de France entre le PFC et l'OL. Match arrêté au terme des 45 premières minutes.

"Il m’arrive de défendre Jean-Michel Aulas, mais il m’arrive aussi de dire qu’il faut arrêter de délirer ! Je veux bien que les responsabilités soient toujours partagées, mais cela vient toujours des mêmes clubs. Le Paris FC n’a jamais eu le moindre problème ces dernières années et pourtant il y a aussi des matchs tendus en Ligue 2. (...) On les connait les supporters, ils sont encore en face de moi, ils sont retenus par les forces de police. Il y a des fumigènes et ils sont en train de dégrader les installations de Charléty, avec un feu au milieu d’eux. Il faut que Jean-Michel Aulas arrête avec les responsabilités partagées, ce n’est pas vrai. C'est de la folie pure et simple. Il va envenimer les choses. Je lui ai dit qu’il allait faire plonger le football français s’il ne faisait pas le ménage. Il doit prendre ses responsabilités."

"C’est lui qui est venu me dire qu'un groupe appelé 'Panda' du PSG était venu attaquer les Lyonnais. C’est ce que lui a fait raconter sa responsable sécurité, qui écumait les couloirs et les vestiaires en inventant plusieurs histoires différentes. La violence, elle est en face de moi. Ce sont des gens qui, si on ne met pas la police en face, sont intenables.

Ils peuvent parfois tomber sur des supporters parisiens qui réagissent quand des mômes prennent des fumigènes sur la tête ou que des gens tapent avec des chaînes cloutées. Jean-Michel Aulas doit prendre ses responsabilités et faire le ménage. Ces gens-là n’auraient jamais dû venir à Charléty en arrivant après 20h à la gare de Lyon. Les clubs sont responsables de leurs supporters."

Pour résumer

Comme vous le savez, sans doute, le match des 32es de finale de la Coupe de France, entre le PFC et l'OL, a été arrêté à la pause en raison de graves incidents provoqués par les supporters lyonnais. Le président du PFC, Jacques Ferracci, a réagi.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet