Girondins – OL (0-0) : Garcia et Gasset livrent leurs analyses et leurs vérités sur le Mercato
Jean-Louis Gasset et Rudi GarciaCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
BILAN

Girondins – OL (0-0) : Garcia et Gasset livrent leurs analyses et leurs vérités sur le Mercato

Rudi Garcia et Jean-Louis Gasset se sont exprimés au micro de la chaîne Telefoot après le résultat nul (0-0) entre les Girondins et l'OL.

Les mots de Rudi Garcia

Une frustration évidente

« On est frustré parce qu'on aurait dû l'emporter. On n'a pas été assez bon dans la finition. Quand on frappe 20 fois et qu'on en cadre que trois c'est trop peu. Je pense qu'on méritait de gagner. L'action d' Houssem (Aouar) aurait pu matérialiser cette domination. On était face à un bloc très bas. C'est évidemment deux points de perdus. »

Des attaquants pas au niveau

« Si vous regardez bien, Bordeaux défend parfois à six en resserrant beaucoup dans l'axe. On aurait dû trouver beaucoup plus de jeu dans le dos. Et être plus juste dans la phase de finition. Il y a toujours eu un pied bordelais, un contre au dernier moment. On doit être plus tueur devant le but. Houssem est bien entré mais devant, les attaquants auraient dû faire mieux. »

Aouar trop juste pour débuter

« Houssem était resté huit jours sans s'entraîner donc c'était un peu risqué de le faire jouer tout un match, d'autant plus qu'on a trois matchs en une semaine. »

Depay et Aouar toujours là contre Montpellier ?

« Contre Montpellier mardi prochain, je pense que oui. Mais le Mercato ne finit pas mardi prochain mais début octobre. Après, ce n'est pas le soir pour parler de Mercato, Juni est là pour en parler. »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OL

Les mots de Jean-Louis Gasset

La défense avant tout

« Ça fait trois matchs de championnat. On n'a pas connu la défaite, on a pris zéro but et ce soir on joue contre une équipe qu'on regardait à la télévision jouer une demi-finale de Ligue des champions. Je suis toujours insatisfait par la qualité technique, mais quand on a une équipe en face qui tient le ballon de la sorte et presse ainsi c'est difficile. »

Des situations offensives mal négociées

« Dans ces matchs là, vous n'avez que 40% le ballon. Donc il va y avoir 3-4 situations. On les a eues sur des centres. Il faut toujours tenir compte de l'adversaire. Si c'était une stratégie de contre, on n'a pas réussi. »

Le Mercato et Hatem Ben Arfa

« On a dit qu'on restait avec l'effectif actuel. La priorité est au dégraissage. Sauf si on perd un joueur majeur remplacé par un joueur prêté. Ben Arfa ? Il faut qu’il discute avec Alain Roche et le président (rires). Mais bien sûr que Hatem, c’est la grande classe. »