OL : les Gones sapent le travail de Bosz, les faits sont criants avant le FC Nantes
Diomandé a inscrit un CSC contre ClermontCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PREUVES

OL : les Gones sapent le travail de Bosz, les faits sont criants avant le FC Nantes

Peter Bosz a déjà fait remarquer la fébrilité de la défense de l’OL depuis le début de la saison et les faits lui donnent entièrement raison au regard des chiffres après trois journées de L1.

Zapping But! Football Club OL : Peter Bosz, nouvel entraîneur des Gones

Peter Bosz est arrivé à l’OL cet été avec l’étiquette d’un entraîneur très joueur. Adepte de l’école Johan Cruyff, le technicien néerlandais met du temps à poser les bases de sa philosophie et ne compte aucune victoire en L1 en trois matches disputés. Dimanche, le nul à domicile contre Clermont (3-3) a encore mis en lumière les défaillances de son collectif : plutôt inspiré en attaque mais très fébrile dans le secteur défensif.

Comment en effet encaisser deux buts dans le money time après avoir mené 3-1 face à un promu ? Bosz a fait remarquer la faiblesse de sa défense après la rencontre et peut déjà s’appuyer sur des faits accablants : depuis le début de la saison, ces carences ne sont pas isolées.

« Le nombre de tirs sur la cage d’Anthony Lopes est assez élevé : après les 13 contre Brest et les 13 à Angers, Clermont a encore fait mieux avec ses 17 frappes. Et les Auvergnats ont trouvé la faille sur deux corners et une action partie d’une touche », fait observer Le Progrès. Preuve que les Gones ont encore bien du mal à assimiler les préceptes du jeu de Bosz.

Pour résumer

Peter Bosz a déjà fait remarquer la fébrilité de la défense de l’OL depuis le début de la saison et les faits lui donnent entièrement raison au regard des chiffres après trois journées de L1. Les Gones laissent trop frapper leurs adversaires.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert