OL - Mercato : Manchester United pourrait torpiller les plans d'Aulas et Juninho
Jean-Michel Aulas et JuninhoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
SUR LA LIGNE

OL - Mercato : Manchester United pourrait torpiller les plans d'Aulas et Juninho

Alors que l'OL semblait en position favorable pour accueillir l'ailier droit de Penarol Facundo Pellistri (18 ans), Manchester United serait en passe de doubler les Gones, même s'il reste un point de désaccord avec le club uruguayen.

Cet après-midi, Jean-Michel Aulas s'est encore permis de recadrer un journaliste de L'Equipe via Twitter, l'accusant de diffuser de fausses informations concernant l'avenir de Rudi Garcia. Quand ce n'est pas sur ce sujet, le président de l'OL s'emporte contre celui, sensible, des finances de son club, qui auraient été mises à mal par l'absence de participation à une compétition européenne et la crise financière liée à la pandémie de Covid-19.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OL

MU propose 10 M€ plus des bonus

Néanmoins, en dépit de la posture de JMA, c'est un fait que l'OL est dans le dur. Et qu'il va devoir vendre Memphis Depay pour équilibrer ses comptes. D'ailleurs, des noms de remplaçants ont filtré pour ces deux joueurs. On trouve notamment l'ailier uruguayen Facundo Pellistri (18 ans). Un accord semblait imminent entre le Penarol et Lyon.

Mais, premier souci, le grand club uruguayen souhaiterait désormais conserver son joueur jusqu'en décembre et la fin de la Copa Libertadores (Penarol est actuellement 3e de sa poule à une journée de la fin et peut aussi bien terminer 1er que dernier !). Deuxième souci, plus important encore : selon Sport890, Manchester United serait désormais intéressé Pellistri. Un contrat de cinq ans serait même dans les tuyaux. MU, c'est une meilleure indemnité pour Penarol (10 M€ plus bonus), un meilleur salaire pour le joueur et la perspective d'évoluer dans un championnat meilleur que la L1. Seule bonne nouvelle pour l'OL, les Red Devils voudraient Pellistri tout de suite. L'issue de la dernière journée de la Libertadores pourrait tout changer…